Le catholicisme-1 partie

Classé dans : Predication | 3

Le catholicisme-1 partie : Il ne faut pas choisir la facilité. Il faut choisir la vérité, seule la vérité sauve et amène au ciel. Il n’y a qu’une seule vérité c’est Jésus, c’est la Bible. Nous ne demandons pas aux gens de nous suivre, nous demandons aux gens de suivre Jésus et la Bible, et ils seront sauvés éternellement. Nous disons aux évangéliques qui ont l’habitude de critiquer les catholiques : Attention vous êtes en train de refaire la même chose vous êtes afin de suivre le même chemin. Revenons à pas la simplicité des Écritures. Suivons les enseignements des apôtres, de la Bible. les apôtres actuels peuvent exister mais ils doivent se soumettre aux apôtres de la Bible parce que, eux seuls ont reçu l’autorité  scripturaire.

Questions et réflexions : Les questions sur le catholicisme-1 partie

Questions et réflexions ! Émission de CCN-Bethlehem de Rouen, le 26/07/2022, avec le Pasteur MOSHE , présentée par Mylène NZEMBELE avec la participation de Patrick LIELLY pour les questions internet.
Les prédications peuvent être suivies en direct le dimanche à partir de 11h (heure de Paris) à l’adresse suivante : CCN-Bethlehem/live
Identification abrégée des intervenants

Pour une simplification, les personnes intervenantes seront désignées par des initiales.

– Mylène NZEMBELE (M.N.)

– Pasteur MOSHE (P.M.)

– Patrick LIELLY (P.L.) le diacre Patrick transmettant les questions des internautes

(00:00:16)- Introduction

Bonjour à toutes et à tous. J’espère que vous allez bien. Nous sommes ravis de vous retrouver sur le plateau de questions et réflexions.

Aujourd’hui, nous allons consacrer cette émission aux questions sur le catholicisme. Pour ce faire, nous avons le pasteur Moshé avec nous qui va essayer de répondre à toutes nos questions à travers la Parole de Dieu.

Bonjour Pasteur.

 Je rappelle que nous sommes en direct alors n’hésitez pas à poser vos questions sur le tchat internet. Le diacre Patrick qui est ici également, nous les retransmettra.

Que Dieu vous bénisse bonne émission.

Bonjour diacre Patrick,

Bonjour Mylène.

(00:00:51)- Question M.N.

Q : Pasteur, est ce que vous pouvez nous dire un petit mot sur le catholicisme. D’où vient le catholicisme, comment cela a commencé… ? 

P.M. : Le catholicisme, je ne peux pas dire que cela a été décidé, mais en tout cas, cela a été favorisé historiquement parlant. En ce qui concerne la décision, cela est à un autre niveau. Cela a été occasionné par le fait que l’empereur Constantin, quand il a pris le pouvoir, a prétendu que c’est la foi en Jésus qui l’a aidé à vaincre pendant la guerre qui l’opposait à Licinius autre prétendant au pouvoir. Du coup, quand il prend le pouvoir à Rome en l’an 324, il pousse les gens de l’empire romain à devenir chrétiens, ce qui fait que le Christianisme qui était persécuté, devient favorisé. Quand il est favorisé, des gens en grand nombre deviennent chrétiens par intérêt, pour être bien avec l’administration impériale.

Déjà ce premier niveau-là fait que l’Église n’est plus composée de vrais chrétiens en majorité, mais plus de faux chrétiens. C’est le premier niveau.

Deuxième niveau, c’est qu’à l’époque, dans chaque ville, comme l’église était naissante, les gens avaient une personnalité qu’on appelait évêque qui était comme le référent de chaque ville. Ces évêques étaient indépendants dans leur fonctionnement. Les villes étant indépendantes dans leur fonctionnement. Alors quand l’empereur Constantin prend le pouvoir, il favorise l’évêque de sa ville, de Rome.

L’évêque de Rome

Souvenez-vous, quand vous suivez les infos, on appelle le pape, l’évêque de Rome parce qu’il y avait l’évêque d’Alexandrie, il y avait l’évêque de Jérusalem, il y avait l’évêque de chaque ville. Ils étaient comme une colonne pour tous les chrétiens de la ville. Constantin favorise l’évêque de Rome, et il y a une forme de collusion, de complicité entre l’empereur, le pouvoir impérial et l’évêque de Rome. Cela fait que l’évêque de Rome cherche maintenant à soumettre les autres évêques. Il veut mettre les autres évêques sous son autorité. Tous ceux qui résistaient, recevaient la sanction de la part du pouvoir, puisque le pouvoir marchait main dans la main avec l’évêque de Rome.

Du coup beaucoup d’évêques ont été persécutés, d’autres se sont exilés, et pas à pas l’évêque de Rome a pris autorité sur tous les autres évêques à travers le pouvoir impérial. Finalement, il s’est imposé comme l’évêque principal qu’on a fini par appeler pape.

(00:04:20) Voilà comment le catholicisme s’est constitué. Après cet évêque de Rome, petit à petit s’est nommé représentant de Christ sur terre. Cela fait qu’avec la complicité du pouvoir, finalement il est devenu le chef de l’église. Ils ont appelé cela catholique pour parler de l’église du monde entier, catholique voulant dire universel. Toutes les églises, et tous les chrétiens du monde entier devront se soumettre désormais à l’évêque de Rome qui a pris le titre de pape. Voilà comment s’est constitué le catholicisme.

(00:05:05)  Question M.N.

Q : Si je comprends bien, c’est cet évêque de Rome qui « a combattu contre Dieu », qui a pris le pouvoir et qui a mis tout le monde sous son autorité, sous son joug ?  

– P.M. En quelque sorte, parce que cet homme s’est donné le nom de pontifex maximus. Pontifex maximus (grand pontife à la tête du collège des pontifes) désignait le grand prêtre de Rome des faux dieux.

Vous savez que (Avant le Christianisme d’état) les Romains avaient plusieurs dieux, et ils avaient aussi des peuples qui avaient aussi leurs propres dieux. Du coup, ils avaient fait une sorte de culte de l’empereur, et il y avait un homme qu’on appelait pontifex maximus, c’est à dire le grand prêtre au-dessus des autres prêtres. Disons qu’il était le plus grand prêtre. Maintenan, quand l’empereur devient chrétien, le pape récupère le titre de pontifex maximus, et c’est lui qui devient donc le chef de tous les prêtres que tu sois un magicien, que tu sois adorateur de la forêt.

Il devient le chef de tous ces gens. Il prend ce titre qui est un titre diabolique, parce que c’était un titre réservé au chef de tous les prêtres de tous les dieux. Lui prend ce titre-là. Vous avez entendu le terme souverain pontife !  Souverain pontife = pontifex maximus. Donc il devient le souverain pontife, un titre qui vient d’un prêtre diabolique.

(00:06:43)- Question M.N.

Q : Maintenant, comment expliquer ? Puisqu’au début c’était le Christianisme qui avait pris place. Comment ce souverain pontife a pu amener une autre doctrine que la doctrine biblique ?

– P.M. : Du moment qu’ils ont, par la force de l’armée, par la force des armes, imposé aux autres évêques de se soumettre à lui, il a commencé à structurer cette organisation à Rome. Il a commencé à édicter de nouveaux commandements, de nouvelles lois, de nouvelles doctrines. Si tu ne t’y soumettais pas, tu étais tué ou persécuté.

(00:07:26)- Question M.N.

Q : C’est eux-mêmes qui ont écrit …

– P.M. :  Qui ont commencé à bâtir ce qu’on appelle le catholicisme d’aujourd’hui. À partir du moment où l’évêque de Rome est devenu le souverain pontife, le chef de tous les prêtres, ils n’ont plus laissé la place même aux autres religions. Il fallait se ranger derrière le souverain pontife sous peine de recevoir la punition de l’armée.

(00:07:56)- Question M.N.

Q : On fait une différence entre le Christianisme et le catholicisme ?

– P.M. : Bien sûr ! le catholicisme n’est pas le Christianisme. Le catholicisme est un vol, une usurpation du catholicisme par un groupe de gens à travers Constantin. Les chrétiens se sont endormis quand Constantin a pris le pouvoir. Ils se sont dit, nous sommes soulagés, c’est un chrétien qui a pris le pouvoir. Mais en s’endormant ainsi, petit à petit, ils ont laissé la place à une grande quantité de païens qui ont rempli les églises. Finalement les églises étaient remplies en majorité de faux chrétiens plutôt que de vrais chrétiens.

Du coup, cela a favorisé l’établissement de mauvais évêques qui ont pactisé avec l’évêque de Rome qui a voulu prendre le pouvoir sur tous les autres évêques. À partir de ce moment-là, l’organisation a commencé à s’installer avec l’appui de l’empereur, avec l’appui de l’armée. Cette organisation s’est définie comme étant l’église catholique c’est à dire universelle. La conséquence en a été que tout ce qui est chrétien doit se soumettre à cette organisation-là.

(00:09:20)- Question M.N.

Q : C’est pourquoi aujourd’hui, quand on dit qu’on croit en Jésus-Christ, on nous met dans la branche de catholique.

– P.M. : Oui, puisque comme ce mouvement s’est étendu dans le monde entier, les gens qui ne sont pas chrétiens pensent que dire chrétien, c’est être catholique. Mais non, catholique n’est pas chrétien. Le catholicisme est un mouvement qui s’est imposé par la force physique comme étant le seul mouvement chrétien au monde. Mais il y a eu bien sûr des résistances. Ce qui explique que nous, nous soyons là.

(00:00:00)- Question M.N.

Q : D’accord. Nous nous allons voir pasteur, différentes pratiques du catholicisme qui vont à l’encontre de la Bible afin que nous soyons véritablement éclairés !

Donc, alors si le catholicisme vient quand même « de la chrétienté », ils croient en Jésus.

– P.M. : Oui, basiquement ils croient dans le Père, le Fils, et le Saint-Esprit. Ils croient que la Bible est la Parole de Dieu, sauf que dans l’ordre d’importance, il y a d’abord le magistère du pape. Dans l’ordre d’importance de croyance, ils croient d’abord en premier au magistère du pape !

Qu’est-ce cela veut dire ?  Que seul le pape a la capacité d’interpréter la Bible. Donc, quand tu lis, tu dois accepter le sens que le pape te donnera de ce que tu lis. C’est cela qui s’appelle le magistère du pape. Il est donc le seul à avoir l’habilitation à dire ce qu’on doit penser de ce que nous lisons.

C’est donc d’abord cela ! Cela fait que tu peux avoir ta Bible mais le pape te dit que tu lis, tu dois le comprendre de telle manière et tu dois céder à la volonté du pape. C’est le magistère du pape.

(00:11:14) Les pères de l’église

 Deuxièmement, ce sont les livres qu’ils appellent les livres des pères de l’église qui ont été les premiers catholiques éminents, qui, peut-être au début, n’étaient pas clairement catholiques puisque c’était le commencement. Cependant, ils ont participé à la constitution de cette organisation-là. Ils ont écrit des livres et ces livres viennent en deuxième position.

En troisième position, la Bible. C’est ce qui est grave !

Donc, quand ils disent qu’ils croient en la Bible, mais ce n’est qu’en troisième position. Le magistère du pape est au-dessus de la Bible pour eux

(00:11:48)- Question M.N.

Q : D’accord, donc on peut dire que les catholiques sont catholiques parce qu’ils ont été dans une famille qui leur a appris le catholicisme. Ce n’est pas parce que forcément, ils étaient à la recherche de Dieu, mais c’est comme cela qu’ils sont devenus catholiques.  

– P.M. : Si, certains sont à la recherche de Dieu, mais c’est l’offre qui s’est présentée à eux, et ils ont pris.

(00:12:06)- Question M.N.

Q : Mais alors pourquoi aujourd’hui, quand on est à la recherche de Dieu, les gens se tournent plus vers le catholicisme que vers l’Évangile.

– P.M. : Je pense que le catholicisme est entré dans la culture mondiale, comme étant le christianisme. Du coup, quand quelqu’un cherche, quand quelqu’un dit église, en fait il pense à l’église catholique parce que c’est entré dans la culture mondiale. C’est à nous d’expliquer aux gens qu’il y a confusion. C’est d’ailleurs le but de cette émission que d’expliquer aux gens que le catholicisme n’est pas le christianisme. C’est un mouvement qui a émergé du christianisme pour s’imposer par la force brutale, par la force des armes sur les autres mouvements chrétiens, et se dire l’église universelle, la seule église, et cela c’est faux !

Le Seigneur Jésus n’a pas laissé le catholicisme. Il a laissé ses apôtres et leur a dit : « allez, faites de toutes les nations, des disciples ».

(00:13:10) Citation de Matthieu 28:19

19 Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit,

 Jésus n’a pas laissé une institution qu’on appelle le catholicisme.

(00:13:15)- Question M.N.

Q : D’accord. Dans le catholicisme, qu’elle est la place de Jésus-Christ ?

– P.M. : Dans le catholicisme comme je viens de le dire, théoriquement Jésus est Dieu, fils de Dieu. C’est très bien, sauf que dans la pratique, ce n’est pas Jésus, le fils de Dieu qui va diriger la vie d’un chrétien qui se dit catholique. En effet, il doit suivre les préceptes, et les doctrines du mouvement catholique, alors que Jésus avait dit : enseigner leur à observer tout ce que moi, je vous ai prescrit.

(00:13:51)- Citation de Matthieu 28:20

20 et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde.

 Mais dans le catholicisme ce n’est pas le cas ! D’un côté on va te dire que c’est Jésus le fils de Dieu, que la Bible est vraie. De l’autre côté on te dit attention, c’est le dogme de l’église qui prévaut sur tout le reste.

(00:14:15)- Question M.N.

Q : D’accord. Est-ce qu’un catholique sait que Jésus-Christ est mort pour ses péchés.

– P.M. :  Il le sait théoriquement, mais ce n’est pas une expérience personnelle. Il le sait théoriquement. Pourquoi ce n’est pas une expérience personnelle, parce qu’il y a plein d’autres choses qui sont rajoutées sur cette vérité-là en couche supérieure. Cela fait que c’est une vérité qui reste comme une trace de peinture quelque part, mais sa vie quotidienne est plutôt gérée par d’autres préceptes beaucoup plus forts du catholicisme, qui font que concrètement pour celui qui se dit catholique, la mort de Jésus à la croix est un vérité vague comme ça.

C’est une vérité mais ce n’est pas une expérience personnelle du chrétien normal qui va se dire : mes péchés sont effacés par la mort de Jésus à la croix, je suis libre, je suis plus que vainqueur par la croix ! Non, c’est une vérité pour le catholique qui reste vague quelque part dans un coin de son cerveau. Les préceptes qui l’accompagnent sont la première communion, la confirmation, la messe de minuit. Il a d’autres choses qui l’accompagnent concrètement dans sa vie religieuse qui font que les vraies vérités chrétiennes n’ont pas d’impact sur sa vie.

(00:15:55)- Question M.N.

Q : Alors, vous avez dit qu’ils croient que Jésus-Christ est fils de Dieu et que Jésus-Christ est Dieu. Alors, selon la logique des catholiques, Marie étant la mère de Jésus, Marie est également la mère de Dieu.

– P.M. : Ce qui est faux ! Parce qu’il faut comprendre une chose, c’est que Jésus est Fils de Dieu éternel. Cela veut dire qu’Il existe de toute éternité. Par conséquent, on ne peut pas dire que Marie soit la mère de quelqu’un qui existe avant même Marie. Voilà, Marie est la mère de Jésus homme. C’est-à-dire que Jésus construit son humanité dans le ventre de Marie. Il construit son humanité, mais il existe en tant que fils de Dieu bien avant Marie. Il est le créateur de Marie. Maintenant, quand Il vient en homme, Il passe par le ventre de Marie. Il faut faire cette différence-là. Nous pouvons lire dans :

(00:17:13) Lecture de 1 Timothée 2:5

Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus Christ homme,

Pourquoi ne dit-on pas que c’est Jésus Christ Dieu qui est le médiateur ? Parce qu’il y a une différence ! donc Jésus Christ homme est celui qui est notre représentant à nous, puisqu’il est homme comme nous, il s’est battu à la croix pour nous sauver. Du coup c’est lui, en tant qu’homme, qui va dire à Dieu, je me suis battu pour mes frères humains. J’ai souffert à leur place, j’ai été condamné à leur place, maintenant tous ceux qui me suivent, Tu dois les laisser passer puisque j’ai fait ce qu’il fallait pour eux. Ce n’est pas Jésus Dieu qui va être le médiateur, c’est Jésus-homme.

(00:18:00)- Question M.N.

Q : Alors selon ce verset biblique-là, peut-on adresser des prières à Marie.

– P.M. : Bien sûr que non ! Nous venons de lire qu’il n’y a qu’un seul médiateur entre Dieu et les hommes c’est Jésus ! On ne peut adresser des prières qu’à Dieu. Or, Marie est un être humain. Nous pouvons adresser des prières à Dieu le Père en passant par le médiateur qu’Il a choisi, Jésus ! Jésus qui est mort à la croix pour nos péchés. Ce n’est pas Marie !

(00:18:28)- Question M.N.

Q : Dans tout cela, comme vous le disiez tout à l’heure ils peuvent lire cela, mais ilsne comprennent pas.

– P.M. : Ils vont lire cela, et cela va rester vague parce que leur réalité quotidienne, c’est la messe, le prêtre comme le modèle. Vous savez les bâtisses catholiques sont immenses, elles impressionnent. Elles s’imposent sur l’inconscient des gens et les gens pensent que c’est dans cet endroit-là que se trouve une sorte de vérité. Or, ces fausses vérités qui sont données, sont placées au-dessus de la vraie vérité. Du coup, les gens même s’ils ont la vérité réelle, la Bible, ils la lisent avec un certain relativisme et du coup, ils n’utilisent pas vraiment ce qui est écrit.

(00:18:00)- Question M.N.

Q : D’accord, juste une question avant de laisser la parole à Patrick. Les catholiques prient également, et nous venons de voir qu’un seul médiateur entre Dieu et les hommes, sauf que dans le catholicisme il y a des saints pour tout. On veut quelque chose, on veut la pluie, on veut à manger, on veut une guérison, on a un saint particulier à prier.

– P.M. : Ésaïe 8:19 nous dit ceci :

(00:19:50) Lecture de Ésaïe 8:19

1Si l’on vous dit : Consultez ceux qui évoquent les morts et ceux qui prédisent l’avenir, Qui poussent des sifflements et des soupirs, Répondez : Un peuple ne consultera-t-il pas son Dieu ? S’adressera-t-il aux morts en faveur des vivants ?

Donc, tous ces saints qui sont morts, nous n’avons pas à nous adresser à eux. Nous avons Dieu qui est éternel, qui est tout puissant, qui est partout ! C’est ce que dit ce verset. Prions Dieu qui est partout, qui est tout puissant, qui est vivant, qui ne meurt jamais. Les gens préfèrent aller prier des morts. Ces morts ont prouvé leur incapacité en mourant, et c’est eux qu’on va prier ? Ce n’est pas normal !

(00:20:32)- Question M.N.

Q : Parce qu’on se dit qu’ils sont au ciel et qu’ils nous voient et qu’ils  … 

– P.M. : Admettons qu’ils soient au ciel, mais qui les y a amenés ? C’est Dieu ! Alors pourquoi ne pas directement prier Dieu Lui-même, Lui qui a eu la capacité de les amener au ciel ? On va prier les inférieurs, ce n’est pas logique !

Dans tous les cas, c’est interdit dans la Parole que nous venons de lire. Un peuple doit consulter son Dieu, et pas les morts.

Oui, il y a beaucoup de questions internet qui sont arrivées. Je commence par la première.

(00:21:00)- Question (P.L.) :

Q : De ce fait, y a-t-il un lien spirituel puissant de dévotion entre le pape et les catholiques les emprisonnant et les empêchant de voir la vérité ? Est-ce une possession ?

P.M. :  Oui, cela peut aller jusqu’à la possession démoniaque. Oui, c’est ce lien-là. Ils sont impressionnés par l’organisation, par sa majesté, par sa grandeur, par les bâtiments, par tout cet ensemble, les richesses tout cela, les tenues. Cela impressionne les êtres humains. Cela joue sur le subconscient, ce qui fait que face à la vérité réelle, ils ne réagissent pas.

(00:21:41)- Question (P.L.) :

Q : Est-ce que le catholicisme n’est pas plutôt marial que chrétien puisque dans le catholicisme tous les honneurs qui sont dus à Jésus sont donnés à Marie plutôt qu’au Seigneur ?

– P.M. :  Effectivement, pratiquement, concrètement, c’est cela, mais ils s’en défendent en disant que dans le texte nous croyons que c’est Jésus qui est le Fils de Dieu. Mais, après ils trouvent une explication en disant : « Oui, mais quand on veut voir le roi et qu’il est en colère, on préfère passer par sa maman … Mais non !

 Dieu a déjà fait le système suivant puisque Lui est en colère, il faut passer par son Fils, Jésus. Alors il ne faut pas créer un autre médiateur, alors que Jésus est déjà le médiateur.

(00:22:25)- Question (P.L.) :

Q : Pourquoi ont-ils des rituels avec des chapelets et des bougies, des statues, etc … En fait, c’est vraiment des rites magiques ?

– P.M. : Bien sûr, je suis d’accord avec l’internaute.

(00:22:38)- Question (P.L.) :

Q : Si le catholicisme est aussi répandu, n’est-ce pas aussi dû aux conquêtes européennes post-coloniales puisque 95% de la planète a subi un moment donné la domination européenne après la Renaissance ?

– P.M. : Bien sûr, mais c’est depuis la constitution du catholicisme. Le catholicisme a profité du pouvoir impérial, du pouvoir étatique, du pouvoir séculier, du pouvoir des humains. Il y a eu collusion entre l’empereur et l’évêque de Rome. L’évêque de Rome a profité de l’armée, et c’est la même chose le catholicisme a profité du colonialisme pour se répandre. C’est ainsi que cela a commencé, et cela a continué comme cela.

(00:23:22)- Question (P.L.) :

Q : N’y a-t-il pas une sorte d’envoûtement dans le catholicisme qui fait que les catholiques sont comme des hypnotisés derrière ses dogmes, jusqu’à dire qu’ils resteront catholiques jusqu’à la mort, alors qu’ils iront en enfer ?

– P.M. : Oui, il y a cet envoûtement. Mais c’est vrai dans toutes les religions. Chez les musulmans, c’est pareil. Il y a des démons de religion qui s’installent, qui hypnotisent, qui paralysent l’intelligence des gens.

(00:23:57)- Question (P.L.) :

Q : Un catholique n’est donc pas un chrétien malgré le fait qu’il croit en Jésus ?

– P.M. : En général, je dirais qu’un catholique n’est pas un chrétien. Il y a des exceptions que Dieu seul connaît, mais en général, je le dirai comme cela. Le catholique n’est pas encore un chrétien parce qu’il est dans un système qui fait des choses contraires à la Parole de Dieu d’une manière évidente, d’une manière claire et décidée. Les dogmes du catholicisme sont faux et anti-bibliques.

 (00:24:34)- Question (P.L.) :

Q : Est-il bien de participer à la prière avec ces gens-là ? Est-ce qu’on peut prier ensemble avec eux ?

– P.M. : Nous allons lire dans 2 Corinthiens 6 :14-16 où il est écrit :

 (00:25:00) Lecture de 2 corinthiens 6:14-18

14 Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l’iniquité? ou qu’y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres?

15 Quel accord y a-t-il entre Christ et Bélial? ou quelle part a le fidèle avec l’infidèle?

16 Quel rapport y a-t-il entre le temple de Dieu et les idoles? Car nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l’a dit: J’habiterai et je marcherai au milieu d’eux; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple.

17 C’est pourquoi, Sortez du milieu d’eux, Et séparez-vous, dit le Seigneur; Ne touchez pas à ce qui est impur, Et je vous accueillerai.

18 Je serai pour vous un père, Et vous serez pour moi des fils et des filles, Dit le Seigneur tout puissant.

(00:25:49)- Question (M.N.) :

Q : Pour revenir sur cette question, est-ce que maintenant un chrétien, né de nouveau peut entrer dans un bâtiment catholique ?

– P.M. : S’il y entre dans le but de participer à un culte, il est en défaut par rapport à la Bible. Il est en contradiction, il est en infraction par rapport aux Écritures que nous venons de lire. Il a participé à quelque chose de mauvais avec les infidèles, et c’est ainsi que beaucoup de chrétiens dans ce genre de compromission ouvrent des portes à l’action de mauvais esprits sur leur vie.

(00:26:27)- Question (M.N.) :

Q : Donc un chrétien ne doit pas entrer dans ces bâtiments ?

– P.M. : Il ne doit pas faire ces choses-là, il ne doit pas entrer pour participer à un culte. Maintenant, si c’est pour y entrer dans une logique de tourisme, là, je ne maîtrise pas cela, mais tout ce qui est lié à un culte non !

(00:26:52)- Question (P.L.) :

Q : Participer à une cérémonie de mariage, de baptême … ?

– P.M. : Non, ce sont des cultes, et ces cultes-là font intervenir des esprits mauvais par les statues qui sont présentes.

Le système tel qu’il est conçu, et certaines paroles qui vont être dites, sont des paroles qui invitent les mauvais esprits. Je vais vous donner un exemple : la transsubstantiation.

Ceux qui ne connaissent pas le terme vont le connaître aujourd’hui. La transsubstantiation est le fait que les catholiques pensent que quand ils mangent l’eucharistie, (ce qu’ils appellent la communion), le pain se transforme vraiment en la chair physique de Jésus. C’est du cannibalisme spirituel ! C’est grave ! Mais le prêtre le dit avant de donner le pain, il dit dans sa prière que cela devienne la chair alors que Jésus a dit tout simplement en prenant le pain « faites ceci en mémoire de moi » Rien n’indiquait que le pain devienne la chaire physique de Jésus. Jésus a dit :

(00:28:00) Citation de Luc 22:19

1Ensuite il prit du pain; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le leur donna, en disant: Ceci est mon corps, qui est donné pour vous; faites ceci en mémoire de moi.

Mais eux disent que quand ils mangent le pain, ils mangent physiquement la chair de Jésus. C’est une abomination, et cela se fait chaque dimanche dans un bâtiment catholique, et même les autres jours également puisque le prêtre doit dire, je crois, la messe tous les jours. C’est cela, la réalité !

(00:28:17)- Question M.N.

Q : Mais le prêtre est conscient de ce qu’il fait et de ce qu’il dit ?

– P.M. : Il est conscient de ce qu’il dit. Maintenant son background, son passé peut faire qu’il est dans le système depuis longtemps, et qu’il ne se rend plus compte de rien, mais certains le savent. Je me souviens de l’histoire de William Schnoebelen, qui était un grand sorcier, jusqu’à devenir vampire. Il payait des prostituées pour qu’il puisse les mordre au cou pour sucer leur sang. A un moment donné, il lui a manqué de telles prostituées. Du coup, il s’est tourné vers le catholicisme parce que spirituellement il a dit que, quand le prêtre dit que le vin devienne le sang, spirituellement cela a un impact… Comme il ne trouvait plus le sang physique, il allait faire des messes pour pouvoir récupérer du sang (le vin qui se transforme en sang). Ce sont des réalités.

M.N. Ce sont vraiment des rites sataniques !

P.M. Oui, ce sont des rites sataniques !

M.N.  Mais qui sont cachés…

P.M.  Derrière la voix aigrelette du prêtre, derrière les lunettes qui font que le prêtre paraît innocent, la tenue … Voilà tous ces atours font que les gens ont l’impression d’avoir face à eux des gens sérieux.

(00:29:51)- Question M.N.

Q : Pasteur, un point crucial dans la chrétienté, est que Christ est mort pour nos péchés afin que nous puissions aller au paradis. Les catholiques nous parlent d’un lieu qui s’appelle le purgatoire, qui est un lieu de purification justement pour nous préparer au paradis.

– P.M. : Il est clairement écrit dans Hébreux 9:27  

(00:30:15) Lecture de Hébreux 9:27

27 Et comme il est réservé aux hommes de mourir une seul fois, après quoi vient le jugement,

Il est réservé aux hommes de mourir une seule fois et dès que tu meurs, ton jugement est prononcé ! Ce n’est pas encore le jugement final qui amènera les gens dans le feu éternel mais c’est un jugement clair sur ton avenir. Ce jugement-là amène certains au paradis avec Jésus comme le voleur à la croix et amène d’autres dans le séjour des morts, ce qu’on appelle l’enfer. Le séjour des morts est comme une salle d’attente de souffrance en attendant d’aller dans le feu éternel après le jugement dernier. C’est clair là-dessus dans Luc 16:19-31 où nous avons l’histoire du riche et de Lazare.

Évocation de Luc 16:19-31

19 Il y avait un homme riche, qui était vêtu de pourpre et de fin lin, et qui chaque jour menait joyeuse et brillante vie.

20 Un pauvre, nommé Lazare, était couché à sa porte, couvert d’ulcères,

21 et désireux de se rassasier des miettes qui tombaient de la table du riche; et même les chiens venaient encore lécher ses ulcères.

22 Le pauvre mourut, et il fut porté par les anges dans le sein d’Abraham. Le riche mourut aussi, et il fut enseveli.

23 Dans le séjour des morts, il leva les yeux; et, tandis qu’il était en proie aux tourments, il vit de loin Abraham, et Lazare dans son sein.

24 Il s’écria: Père Abraham, aie pitié de moi, et envoie Lazare, pour qu’il trempe le bout de son doigt dans l’eau et me rafraîchisse la langue; car je souffre cruellement dans cette flamme.

25 Abraham répondit: Mon enfant, souviens-toi que tu as reçu tes biens pendant ta vie, et que Lazare a eu les maux pendant la sienne; maintenant il est ici consolé, et toi, tu souffres.

26 D’ailleurs, il y a entre nous et vous un grand abîme, afin que ceux qui voudraient passer d’ici vers vous, ou de là vers nous, ne puissent le faire.

27 Le riche dit: Je te prie donc, père Abraham, d’envoyer Lazare dans la maison de mon père; car j’ai cinq frères.

Suivre les enseignements de la loi de Moïse et les prophètes ( la Bible, par extension)

28 C’est pour qu’il leur atteste ces choses, afin qu’ils ne viennent pas aussi dans ce lieu de tourments.

29 Abraham répondit: Ils ont Moïse et les prophètes; qu’ils les écoutent.

30 Et il dit: Non, père Abraham, mais si quelqu’un des morts va vers eux, ils se repentiront.

31 Et Abraham lui dit: S’ils n’écoutent pas Moïse et les prophètes, ils ne se laisseront pas persuader quand même quelqu’un des morts ressusciterait.

Quand Lazare meurt, il se retrouve dans le sein d’Abraham. Quand le riche meurt, il se retrouve dans en enfer et commence à souffrir d’être là-bas. Il est clair que dès que nous mourons, notre destin est fixé !

 C’est quand on est vivant, qu’il faut chercher le salut en Jésus Christ.

(00:31:30)- Question M.N.

Q : Donc deux choix, le paradis ou l’enfer !

– P.M. : C’est lorsque nous sommes vivants qu’il faut faire le choix. Quand nous mourons, il est trop tard ! C’est fini. Le purgatoire est un mensonge pour gagner de l’argent, puisqu’on dit aux gens qu’ils peuvent faire des messes de requiem qui sont payantes, pour pouvoir sortir les âmes des défunts du purgatoire et les amener au Paradis. Cela est complètement faux. le salut ne s’achète pas par l’argent. Le salut est en Jésus seul. Jésus dit dans Jean 14:6

(00:32:00) Citation de Jean 14:6

Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi.

(00:32:05)- Question M.N.

Q Mais qu’est-ce que vous pouvez dire puisque  les messes de requiem se font régulièrement… ou pour des prières pour les morts,

– P.M. : Cela fait rentrer beaucoup d’argent  … c’est du mensonge, c’est du mensonge !

A quoi aurait servi que Jésus vienne sur terre s’il y avait cette possibilité de messe de requiem, si on pouvait payer son salut ?

Pourquoi Jésus serait-Il venu alors ? A quoi cela aurait servi ? Non ! si Jésus est venu, c’est pour nous donner l’occasion d’être sauvé une fois pour toutes à travers Lui. Passer par une autre voie est un mensonge. Il le dit.  « Nul ne vient au Père que par moi. » (Jean 14:6) .  C’est clair et en Actes 4:12

(00:32:40) Citation de Actes 4:12

12 Il n’y a de salut en aucun autre; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés.

Il n’y a pas d’autres moyens de salut que par Jésus.

(00:32:50)- Question (P.L.) :

Q : Beaucoup de questions vont un peu dans le même sens. Certaines personnes issues de familles catholiques qui se sont aujourd’hui converties, se demandent comment peuvent-elles agir pour amener leur famille, leurs connaissances à la vérité sans être rejetées… ? Est-ce que ces gens-là sont aussi vraiment conscients qu’ils sont envoûtés, liés dans le catholicisme ? Donc, quels conseils leur donner … ?

– P.M. : Le conseil est déjà ne pas craindre le rejet. C’est le premier conseil. Le Seigneur nous a prévenus que nous serions persécutés. Nous serons haïs de tous. Nous serons même haïs de nos frères et même persécutés. Jésus nous a dit qu’il n’est pas venu apporter la paix mais l’épée dans une famille. Des gens vont se séparer à cause de la vérité. Maintenant nous ne devons pas juger les autres mais nous devons être un témoignage clair et net de ce qu’est Jésus, de ce qu’est le véritable Évangile. Nous devons en être le témoignage clair et l’apporter maintenant à ces gens-là, non de manière à se moquer d’eux, mais de manière à les sauver et leur dire la vérité clairement. Mais cela commence par nous-mêmes, que nous vivions cette vérité clairement.

(00:34:25)- Question (P.L.) :

Q : Mais il y en a qui aujourd’hui se disent catholiques mais qui ne font pas l’idolâtrie. Par exemple, ils ne s’agenouillent pas devant les statues, mais ils sont catholiques. Ils vont quand même assister à l’église. Que dire à de telles personnes qui diront d’elles qu’elles ne sont pas idolâtres, puisqu’elles ne s’agenouillent pas devant les statues.

– P.M. : Mais ils honorent un système qui est pourri, qui est contre Dieu. C’est comme si vous êtes dans une voiture où les gens vont aller faire un braquage. Les gens qui sont dans cette voiture sont en train d’aller braquer une banque. Mais toi, tu es là, et tu dis : moi je ne veux pas participer mais je suis seulement dans cette voiture. Je pense que les policiers vont t’arrêter également puisque tu es dans la voiture qui partait faire le braquage.

De la même façon, ces gens-là sont en train de participer à des braquages sans qu’ils acceptent de participer à ce braquage Beaucoup demeurent ainsi en disant comme moi, quand j’étais comme ça, je me disais non, non, non, moi je ne prie pas Marie, je n’adore pas les statues, mais je resterai catholique. Voilà ce que je disais.

Que signifie notre attitude ?

Qu’est-ce que cela voulait dire ? Je rejetais Jésus, je rejetais la Bible. J’ai choisi d’être catholique plutôt que de suivre Jésus.

Voilà ce que je disais sans penser à tout complètement, mais par orgueil. Je dirais que ces gens sont quelque part dans le péché d’orgueil. Ils doivent suivre Christ et non pas leur logique.

(00:36:00)- Question (P.L.) :

Q : Est-ce que de telles personnes, on peut les appeler des chrétiens ?

– P.M. : Mais non, ils ne sont pas encore chrétiens. Vous savez quand vous connaissez Jésus, vous ne pouvez pas accepter que quelqu’un d’autre prenne sa gloire. Vous ne pouvez pas accepter cela. Quand vous connaissez Jésus, et quand vous rencontrez quelqu’un, même je dirais même parfois tous les faux pasteurs qu’on voit là, Quand quelqu’un a vraiment rencontré Jésus, il ne peut pas accepter que quelqu’un, quand on le voit, on a l’impression qu’il a pris la place de Jésus. Les vrais chrétiens n’acceptent pas cela. C’est pourquoi, même dans les milieux évangéliques beaucoup ne sont pas chrétiens.

(00:36:39)- Question (P.L.) :

Q : Un ex-prêtre catholique qui s’est maintenant converti en Christ dit que tous les prêtres catholiques sont des sorciers, qu’ils sont tous initiés à cela dès leur ordination. Est-ce possible ? Est-ce que tous sont conscients d’être initiés ?

– P.M. : Non, non, non, tous ne sont pas conscients. Il y en a un certain nombre qui sont conscients mais pas tous. Dans ces choses-là, il ne faut jamais parler pour tous (généraliser). Seul Dieu peut parler. Nous ne devons parler que par rapport aux principes du mouvement. Nous ne pouvons pas dire catégoriquement que tous sont magiciens, tous …  Non, nous ne pouvons pas le dire. Tout ce que nous pouvons dire, c’est que le mouvement en lui-même est satanique. Cela, nous pouvons le dire avec assurance parce que c’est un mouvement qui prétend avoir la Bible, et qui fait exactement le contraire exactement de ce que dit la Bible. Nous pouvons donc dire clairement que c’est un mouvement satanique.

(00:37:35)- Question (P.L.) :

Q : Un internaute qui demande, par rapport à la profession de foi que les catholiques font. « je crois en Dieu tout puissant, créateur du ciel et de la terre ! » Est-ce que ce qu’ils disent est sérieux ?

– P.M. :  Non, ce n’est pas du tout sérieux. Ils croient plus au magistère du pape qu’à tout le reste.

P.L. : Oui, puisque je sais même qu’à la fin de cette prière, ils disent : je crois en l’église catholique, et universelle …

(00:38:05)- Question (M.N.) :

Q : Pasteur, pour continuer sur le thème du péché, dans l’église catholique il y a le confessionnal où on va confesser :  j’ai fait tel péché, j’ai commis ceci, pour avoir le pardon des péchés. Qu’en pensez-vous ?

– P.M. : La manière dont cela se fait dans le catholicisme est une manière qui fait du prêtre une forme de supérieur, de quelqu’un de supérieur aux autres. Ce n’est pas bon. Le Seigneur nous exhorte à demander pardon à Dieu. Maintenant, il y a des cas où on peut avoir certains péchés qui doivent être dévoilés aux autres pour éviter que nous n’ayons un jardin secret à nous, et que cela nous conduise à pêcher régulièrement, les autres n’étant pas au courant. Là nous sommes appelés conformément à Jacques 5:16 à :

(00:38:59) Lecture de Jacques 5:16

16 Confessez donc vos péchés les uns aux autres, et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. La prière fervente du juste a une grande efficace.

Pour certains péchés nous sommes appelés bibliquement à les confesser à d’autres personnes pour que l’emprise du diable soit cassée, mais ce n’est pas tous les péchés que nous devons confesser à tout le monde.

(00:39:25)- Question M.N.

Q : Donc là, c’est vraiment …

– P.M. : Là c’est quelque chose où ils confessent tout à un homme. Cet homme prend la place de Dieu. Maintenant, nous comprenons que certains péchés qui ont conduit à certaines maladies ou à certaines tares, ont besoin d’être dévoilés, pour que l’emprise des démons soit brisée. Cela appelle à se confesser à des aînés, à des gens matures pour nous aider, mais pas tout.

 C’est comme si ces gens prenaient la place de Dieu. C’est ce qui se passe dans le catholicisme.

(00:40:03)- Question M.N.

Q : Mais il y a quand même une différence entre le peuple et le prêtre puisqu’ils l’appellent mon père.

– P.M. : Il y a une grosse différence. Même quand ils font l’eucharistie, le prêtre mange le pain et le vin. Le peuple ne prend pas le vin. Le prêtre est le seul à prendre le vin. Il y a donc une grosse différence. Il est dit en :

 (00:40:25) Lecture de Matthieu 23:9

Et n’appelez personne sur la terre votre père ; car un seul est votre Père, celui qui est dans les cieux.

Les catholiques ne lisent pas toute la Bible, comme la majorité des juifs ne lisent pas les Écritures, et que la majorité des musulmans ne lit pas le Coran. La plupart des gens suivent comme des moutons. Ceux qui arrivent au salut, sont les gens qui décident de chercher vraiment la vérité. C’est là qu’ils tombent sur la vérité, mais la plupart des gens suivent comme des moutons. Les catholiques ne lisent pas ce passage où il est dit clairement « n’appelez personne père ». Quand ils appellent père Michel, père Jacob, ce sont des aberrations qui ne sont pas biblique.

(00:41:30)- Question P.L.

Q : D’où vient cette doctrine du catholicisme que les prêtres ne doivent pas se marier ?

– P.M. : Il paraît, mais je n’ai pas la source sûre. Il paraît qu’à un moment donné, ils l’ont institué pour faire en sorte que quand un prêtre hérite, à la fin de sa vie que cet héritage revienne à l’institution catholique puisqu’il n’a pas d’enfant. … Mais les Écritures disent que c’est une doctrine de démons. Nous allons lire cela dans l’épître à Timothée au chapitre 4

(00:42:57) Lecture de 1 Timothée 4:1-3

1 Mais l’Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s’attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons,

par l’hypocrisie de faux docteurs portant la marque de la flétrissure dans leur propre conscience,

prescrivant de ne pas se marier, et de s’abstenir d’aliments que Dieu a créés pour qu’ils soient pris avec actions de grâces par ceux qui sont fidèles et qui ont connu la vérité.

 Donc, ce sont des gens qui prescrivent de ne pas se marier. Il nous est dit que c’est une doctrine de démons.

(00:43:34)- Question M.N.

Q : Mais Pasteur, par rapport au célibat des prêtres, c’est dans l’église catholique qu’il y a le plus de problèmes de pédophilie…

– P.M. : C’est dans l’église catholique qu’il y a le plus de problèmes de pédophilie, d’homosexualité, et aussi d’enfants adultérins. Ils ont des relations sexuelles avec des femmes d’autrui.

Beaucoup ont des femmes, des maitresses. Cela montre que cela ne vient pas de Dieu.

(00:44:05)- Question P.L.

Q : Les internautes réagissent. Ils disent : Est-ce qu’ils ne se marient pas pour copier le Seigneur Jésus-Christ qui ne s’est pas marié, l’apôtre Paul qui ne s’est pas marié.

– P.M. : C’est ce qu’on leur a dit, officiellement. Mais la réalité, nous venons de la lire : c’est une doctrine de démons ! C’est écrit, ce n’est pas moi qui le dit !

(00:44:32)- Question M.N.

Q : Pourquoi y a-t-il des livres différents dans la Bible des catholiques et dans les Bibles ordinaires par exemple Barnabé

– P.M. :  Non, il n’y a pas non plus Barnabé chez les catholiques! C’est autre chose. Il y a des escrocs qui veulent rajouter cela, aujourd’hui.

Mais il y a ce qu’on appelle les livres apocryphes. Les livres apocryphes… Il faut se rappeler de la manière dont la Bible a été constituée. La Bible est composée de deux parties, la première partie qu’on appelle le premier testament, et la deuxième partie qu’on appelle le deuxième testament.

Le premier testament est le travail que Dieu a fait avec le peuple juif. Cela a été consigné dans ce qu’on appelle le premier testament, et Jésus nous le dit aussi : « le salut vient des juifs »

(00:45:00) Citation de Jean 4:22

22 Vous adorez ce que vous ne connaissez pas; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des Juifs.

Ce que Dieu a fait comme travail avec eux, est capital et important. Ce premier testament a été définitivement constitué en l’an 70 dans une ville d’Israël qu’on appelle Yavné, donc dans la Palestine de l’époque. Quand il a été constitué, n’ont été retenus que les livres qui avaient été écrits en Israël. Il y a plusieurs personnes qui ont écrit. Quand ils ont fait ce que nous appelons le canon des écritures (le rassemblement des livres que l’on considère comme infaillibles, comme venant de l’implication directe du Saint-Esprit), ils n’ont pas pris les livres qui ont été écrits en Égypte ou dans les parties grecques de l’empire romain. Ils n’ont pris que les livres écrits en Israël. C’est cela qui a constitué l’ensemble des trente-neuf livres que les juifs ont.

Quand les Juifs lisent la Bible (le Tanakh), ce sont ces trente-neuf livres que nous appelons le premier testament.

Les catholiques à ces livres, ont rajouté des livres qui ont été écrits ailleurs qu’en Israël, et ces livres-là sont teintés de pratiques d’autres religions qui étaient dans ces pays.

Le choix des livres du premier canon

C’est d’ailleurs pour cela que les juifs avaient refusés de pendre ces livres là. Les catholiques ont fait un corpus de livres beaucoup plus grand que les Juifs eux-mêmes, alors que c’est Dieu qui travaillait avec les juifs. C’était aux Juifs de fixer ce que Dieu avait fait avec eux.

Non, mais les catholiques ont élargi cela. En ce qui concerne le Nouveau Testament ils n’ont pas touché. Nous avons les mêmes livres. Donc du coup, nous nous retrouvons au moment où certains chrétiens prennent conscience que le catholicisme a fait beaucoup de mélanges. Quand les chrétiens ont voulu faire la Bible des chrétiens, ils n’ont retenu que la Bible des juifs à laquelle ils ont rajouté le Nouveau Testament : les lettres, les Évangiles laissés par les apôtres, avec le critère d’apostolité pour accepter un livre.

Voilà comment la Bible a été constituée. Du coup, les livres apocryphes n’ont pas été reconnus par les juifs, ni par Jésus parce que quand Jésus était sur terre il disait : « Il est écrit … il est écrit … » Il n’a jamais cité un livre apocryphe dans ses « il est écrit » Il n’a cité que les livres retenus plus tard par les juifs.

Voilà à peu près comment cela s’est fait. Du coup, ces livres apocryphes, nous ne les considérons pas comme étant infaillibles, et totalement inspirés. Nous pouvons les utiliser dans un cadre historique. C’est tout.

(00:48:15)- Question M.N.

Q : Pasteur, n’est-ce pas à cause de ces livres apocryphes que..

– P.M. : Qu’il y a les fausses doctrines dans le catholicisme ?

Pas du tout, c’est cela qui est curieux en plus. Il y a des choses qui ne sont pas très nettes dans ces livres-là, mais les utiliser pour justifier les dogmes catholiques, c’est faux ! La plupart des dogmes viennent directement du monde des ténèbres. Cela ne vient même pas de ces livres.

(00:48:40)- Question M.N.

Q : Comme vous dites que ça a été aussi inspiré, donc ailleurs avec d’autres pratiques …

– P.M. :  Sauf qu’il n’y a pas eu des déviations outrancières comme c’est dans le catholicisme : purgatoire, prière des morts, et tout ça … Il n’y a pas clairement ces choses dans ces livres. C’est juste que cela n’a pas la profondeur des livres, mais il n’y a pas des déviations outrancières. Les catholiques ne peuvent pas utiliser ces livres vraiment pour justifier tous les mauvais dogmes catholiques, tout ce qui est lié à Marie, tout ce qui est lié à l’infaillibilité du pape. Rendez-vous compte qu’ils disent que le pape est infaillible ! Quelqu’un qui dernièrement a mal au dos !

(00:49:24)- Question (P.L.) :

Q : Les catholiques disent que le Saint-Esprit agit aussi chez eux puisqu’ils sont aussi exaucés quand ils prient, et la confusion à cela, est qu’ils rendent gloire à Marie. Que dire et comment comprendre cela ? Sont-ils vraiment exaucés par Dieu ou par qui ?

P.M. : Cette logique-là d’exaucement, nous la retrouvons dans tous les mouvements. Il y a les musulmans qui vous diront, j’ai prié, j’ai été exaucé. C’est donc que l’Islam est bon !  Les bouddhistes vous le diront, les Juifs, dans le Judaïsme vous le diront. Mais vous savez, c’est fait exprès, afin que nous choisissions la vérité, à cause de la vérité, et non pas à cause de ce que nous pouvons recevoir, en fonction d’une logique. Dieu laisse faire parce qu’il veut que les gens choisissent la vérité, non pas parce que cela rapporte, mais parce que c’est la vérité. Si Dieu faisait que seule la vérité rapporte, les gens viendraient à la vérité, non pas pour la vérité, mais pour ce qu’elle donne.

Alors Dieu a fait que, même le mensonge aussi rapporte. Comme cela ceux qui viendront à la vérité, ne viendront que pour la vérité.

(00:50:45)- Question (P.L.) :

Q : La Bible dit pourtant comme vous venez de le rappeler, n’appelez personne père. Mais de plus en plus, même dans les églises évangéliques, les fidèles appellent leur pasteur : père !

Est-ce une tendance du catholicisme ?

– P.M. : C’est une tendance du diable. Dans le catholicisme, il l’a bien maîtrisé là-bas. Maintenant il maitrise le milieu évangélique dans sa majorité. Ce sont des influences qui viennent du monde des ténèbres pour enlever la paternité de Dieu, et mettre cela sur les humains. Rendez-vous compte, diacre Patrick, qu’il y trente ans dans le milieu évangélique, cela ne se faisait pas. On n’appelait pas les pasteurs père, papa. Ce sont des choses qui sont venues progressivement. Aujourd’hui, il y a des pasteurs qui s’habillent comme des évêques catholiques. Vous avez vu cela !

 Voilà ! Donc tout cela montre que nous sommes à la fin des temps. Il y aura de plus en plus, peu de chrétiens qui soient véritables.

(00:51:42)- Question (M.N.) :

Q : Mais Pasteur, on voit cela aussi dans le sens où beaucoup de pasteurs sont élevés comme des dieux.

– P.M. : Comme des papes, en fait comme des papes. Ils suivent le même chemin. Beaucoup de faux prophètes … qui ont une sorte de tribu de sept cents à huit cents personnes qui les suivent comme des dieux.

(00:52:00)- Question (M.N.) :

Q : Mais en fait tout cela vient mettre la confusion puisqu’en tant que chrétien, on annonce l’évangile, mais les catholiques voient bien aussi tout ce qui se passe dans le milieu évangélique. Du coup, nous ne sommes pas vraiment crédibles.

– P.M. : Attention, d’accord, il y a cela, mais personne ne peut attaquer Dieu. Dieu, Lui est parfait ! Jésus est parfait ! la Bible est là. Que les gens disent que… Je comprends que quelqu’un me dise, tu es pasteur, je ne te fais pas confiance ! D’accord, mais fais confiance à ce qui est écrit ! Qu’est-ce que tu reproches à Jésus ? Qu’est-ce que tu reproches à Dieu ? Dieu nous a laissé la Bible. Tu ne me fais pas confiance, mais lis la Bible et suis la Bible. Ces gens seront quand même jugés. Ils disent qu’il y a trop de scandales chez les évangéliques, nous retournons à la maison mère, le catholicisme.

Dieu leur dira : Ah bon, est ce que c’est Moi qui aie fondé le catholicisme ?

D’accord, je suis honnête pour dire que quatre-vingt-dix pour cent des pasteurs d’aujourd’hui sont des faux, ou alors, ils étaient des vrais, mais qui ils ont dévié en suivant l’argent, en cherchant le succès, bref, en suivant la chair.

Suivre la Bible, suivre Jésus

D’accord, mais Jésus ? Qu’avons-nous à reprocher à Jésus ? Qu’est-ce qu’on a à reprocher à Paul, à Jean ? Vous ne nous faites plus confiance d’une manière globale, mais vous n’avez rien à reprocher à la Bible, ni à Jésus, ni à Dieu, alors suivez la Bible. Alors, suivez la Bible et la Bible vous conduira, le Saint-Esprit vous conduira à vous rencontrer avec d’autres chrétiens qui font la même démarche que vous. Là, vous ferez une assemblée, vous travaillerez ensemble. Car nous ne pouvons pas nous dire chrétien en restant isolé. C’est faux ! Dieu à d’autres enfants ailleurs, et les enfants d’un même Papa ont tendance à s’aimer.

(00:53:45)- Question (M.N.) :

Q : Donc, le but est de ramener toujours à la lecture de la Parole de Dieu

– P.M. : A la Parole de Dieu, à Dieu et à Jésus … Je suis conscient de cela, c’est pourquoi quand j’arrive quelque part, que quelqu’un se méfie de moi, je comprends. Avec tout ce qui se passe, je comprends. Mais je leur dis toujours, mais vous n’avez rien à reprocher à Jésus. Il n’a rien fait, Il est mort pour vous à la croix. Alors suivez Le, suivez la Bible. Il n’y a rien à Lui reprocher.

(00:54:14)- Question (P.L.) :

Q : Pasteur, est-il mauvais pour un chrétien d’entrer dans une église pour assister à un mariage ou à une cérémonie catholique…  

– P.M. : C’est participer aux mauvaises choses. Nous l’avons lu en 2 Corinthiens 6:14. C’est participer avec les infidèles et se mettre sous un joug, sous une domination étrangère.

(00:54:42)- Question (P.L.) :

Q : En ce qui concerne la vierge Marie, les catholiques la vénèrent à cause de l’image d’une femme dans le ciel lors des visions de l’apôtre Jean. Or d’autres disent qu’il ne s’agit pas d’elle. La très puissante église catholique aurait donc entraîné des milliards d’humains dans l’erreur depuis autant de siècles… Pourquoi Dieu n’opère-t-il pas un miracle quelconque pour rectifier le tir. Pourquoi l’église catholique ne se remet pas en question ? Enfin, pourquoi la chrétienté ne se réunit pas pour unifier les points de vue.

– P.M. : Ce n’est pas aux chrétiens de s’unir pour unifier les points de vue. Tout est clair dans la Bible. C’est le Saint-Esprit qui fait ce travail là , qui nous appelle tous à lire la Bible et à suivre les enseignements des apôtres.

Vous savez, dès que les gens sortent des enseignements des apôtres, c’est là que se créent des sectes, des faux prophètes et de multiples déviations. Restons dans la Bible, dans les enseignements des apôtres. Alors, nous ne dévierons pas et nous trouverons d’autres chrétiens qui suivent la même logique. Ensemble nous ferons l’Église du Seigneur.

Je reviens maintenant sur le fait que cela fait des milliards de personnes qui ont déviées. Effectivement, il est écrit :

(00:56:00) Citation de Matthieu 7:13

13 Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là.

large est le chemin qui mène à la perdition, et beaucoup de gens le suivent. À chaque siècle, il y a toujours eu des gens qui ont voulu ramener les autres à la vérité. Les gens ont préféré suivre la facilité d’être dans le grand nombre et du côté des gens puissants que représentait à chaque siècle précédent le catholicisme. Aujourd’hui encore, les gens ont le choix de choisir la vérité. Il ne faut pas dire que Dieu n’intervient pas. Il intervient, mais ce sont les gens qui ne suivent pas.

Aujourd’hui cette émission est là. Maintenant, quelqu’un qui écoute ça et qui dit : « Ah, non, non, moi je reste catholique. Il va dire que Dieu n’est jamais intervenu ? Non, il est intervenu puisque nous avons fait l’émission.

(00:56:36)- Question (P.L.) :

Q : A-t-on le droit de prier le Saint-Esprit comme on prie Dieu, comme on prie Jésus ?

– P.M. : Ce n’est pas écrit ! Que cela se fasse d’une manière exceptionnelle, ce n’est pas à moi de juger. Mais ce qui nous est donné, c’est de prier le Père au nom de Jésus, et dans certaines parties des Écritures, nous voyons les apôtres prier directement Jésus. Nous ne les voyons pas prier directement le Saint-Esprit.

Nous, nous voulons rester dans le chemin des apôtres. Maintenant que, quelqu’un d’une manière exceptionnelle ait prié le Saint-Esprit, cela regarde Dieu. Pour ce qui nous concerne, nous préconisons et nous disons qu’il faut suivre les enseignements des apôtres et la pratique des apôtres.

(00:57:21)- Question (M.N.) :

Q : Pasteur, il y a beaucoup de questions que j’ai encore à poser. Je pense que les internautes aussi. Donc je pense qu’il est essentiel que nous refassions une émission sur le catholicisme, mais malgré tout est-ce que vous avez un petit mot pour clôturer cette première émission

– P.M. : Le mot le plus important, c’est dire aux amis catholiques (il faut comprendre que j’étais aussi catholique). À un moment donné dans la vie, il faut choisir la vie éternelle, il faut choisir l’éternité. Il ne faut pas choisir l’amitié, il ne faut pas choisir la famille.

(00:57:55) Il faut faire le bon choix

Il ne faut pas choisir la facilité. Il faut choisir la vérité. Seule la vérité sauve et amène au ciel. Il n’y a qu’une seule vérité, c’est Jésus, c’est la Bible. Nous ne demandons pas aux gens de nous suivre. Mais, nous demandons aux gens de suivre Jésus et la Bible, et ils seront sauvés éternellement. Nous disons aux évangéliques qui ont l’habitude de critiquer les catholiques : Attention vous êtes en train de refaire la même chose, vous êtes en train de suivre le même chemin ! Revenons à la simplicité des Écritures. Suivons les enseignements des apôtres, de la Bible. Les apôtres actuels peuvent exister, mais ils doivent se soumettre aux apôtres de la Bible parce qu’eux seuls ont reçu l’autorité scripturaire. Que nous puissions tous revenir à la simplicité. Jésus-Christ est le chemin la vérité et la vie, le seul. Que son nom soit béni à jamais.

(00:58:50)- Clôture (M.N.) 

Merci pasteur, merci diacre Patrick. Merci à vous de nous avoir suivi. Donc, de ce fait, nous referons une deuxième émission sur le catholicisme. Donc n’hésitez pas à envoyer déjà vos questions par avance, toutes les questions que vous pourriez avoir puisque nous voyons que c’est un sujet qui est très intéressant, donc n’hésitez pas.

Que Dieu vous bénisse, bonne fin de journée et à bientôt

.

3 Responses

  1. Rohde,Saran

    Schalom mes frères et sœurs,
    Il y, a qu,un seul chemin!
    C,est jesus Christ de Nazareth!
    Grandissons dans l,amour et arrêtez de critiquer l église catholique
    Moi personnellement j,ai été très bien encadré et encouragé dans l,église catholique ♥️♥️♥️
    Aujourd’hui je suis très reconnaissante et contente d,être enfant de jesus!
    Mes fils sont protestants Par le baptême et je prie qu,ils viennent à jesus
    Que bénit ses enfants de toutes couleurs

    • Josué

      Comme bien des personnes qui se sont tournées vers Jésus et vers la Bible. Je me suis mis à lire la Bible bien avant ma conversion. Est-ce que le fait de rapporter des faits historiques peut être considéré comme une critique?
      En tant que personne qui se veut disciple de Jésus, nous ne pouvons qu’obéir à Jésus et faire de toutes les nations des disciples. Les catholiques sont les victimes du catholicisme par méconnaissance. (Osée 4:6)
      Il importe que nous disions les choses telles qu’elles sont. Il ne nous appartient pas de faire des choix à leur place. Notre responsabilité est de parler. La responsabilité de celui qui écoute ou qui lit est de croire ou de ne pas croire. A chacun sa responsabilité. Les temps sont courts. Il appartient à chacun d’annoncer la vérité et de montrer le seul chemin qui mème au Père, Jésus.
      Que le Seigneur Jésus vous garde.
      Josué

    • Josué

      Bonjour,
      Je reviens sur votre commentaire.
      En le relisant, je réalise certains détails. Vous êtes catholique et vous défendez le catholicisme. Mais la question, n’est pas une question de religion, quelqu’elle soit!
      La véritable question est de savoir où nous irons après notre vie terrestre!
      Jésus dit et toutes les Ecritures le disent. Il n’y a qu’un seul chemin qui mène à Dieu le Père, c’est Jésus. (Jean 14:6)
      Ma responsabilité est de dire les choses, la vérité selon la Bible.
      Votre responsabilité est de croire ou de ne pas croire. Cela vous appartient, et ne m’appartient pas.
      Quant aux enfants, s’ils ont été baptisés avant l’âge de raison, avant d’avoir conscience de ce qu’ils font. Qu’elle en est la valeur?
      Romains 10:8-11 dit
      8 Que dit-elle donc? La parole est près de toi, dans ta bouche et dans ton cœur. Or, c’est la parole de la foi, que nous prêchons.

      9 Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé.

      10 Car c’est en croyant du cœur qu’on parvient à la justice, et c’est en confessant de la bouche qu’on parvient au salut, selon ce que dit l’Écriture:

      11 Quiconque croit en lui ne sera point confus.
      Méfiez-vous, ne croyez pas les hommes quelqu’ils soient moi compris, croyez la Bible. et faire comme les Béréens vérifiez si c’est conformes à la Bible. (Actes 17:11)
      11 Ces [b]Juifs avaient des sentiments plus nobles que ceux de Thessalonique; ils reçurent la parole avec beaucoup d’empressement, et ils examinaient chaque jour les Écritures, pour voir si ce qu’on leur disait était exact.
      Votre salut et celui de votre famille en dépend.
      Que le Seigneur Jésus vous éclaire. Ayez soif de la vérité, c’est la vérité qui vous affranchira.
      Josué