Plusieurs se retirèrent

Classé dans : Predication | 0

Comme au chapitre 6 de l’évangile de Jean: Plusieurs se retirèrent. Maintes tentations peuvent nous amener à quitter le Seigneur. Demandons Lui son aide pour mener le bon combat et achever la course, comme nous le dit l’apôtre Paul.

Plusieurs se retirèrent

Prédication donnée à l’assemblée CCN-Bethlehem de Rouen, par le Pasteur Jean-Luc Nzembélé le 18/09/2022.
Les prédications peuvent être suivies en direct le dimanche à partir de 11h (heure de Paris) à l’adresse suivante : CCN-Bethlehem/live

(01:32:37)  repère chronologique de la vidéo soit : 1 heure 32 minutes et 37 secondes

Sommaire

1 – Introduction
2 – Trois observations
3 – Pourquoi les gens se retirent-ils ?
4 – Conclusion

.

1 – Introduction

(00:58:06) Nous bénissons le Seigneur pour sa fidélité et l’occasion qu’Il nous donne de recevoir sa Parole.

Prions : Seigneur, nous bénissons ce temps, merci de nous permettre d’écouter ta Parole afin qu’Elle nous transforme. Transmets-nous ta pensée, aujourd’hui, Seigneur ! Que ton nom soit béni, amen.

Nous lisons notre texte principal qui se trouve dans le livre de Jean au chapitre 6. Les autres textes que nous lirons viendront éclairer ce premier passage.

(00:59:25) Lecture de Jean 6:60-65

60 Plusieurs de ses disciples, après l’avoir entendu, dirent: Cette parole est dure; qui peut l’écouter?

61 Jésus, sachant en lui-même que ses disciples murmuraient à ce sujet, leur dit: Cela vous scandalise-t-il?

62 Et si vous voyez le Fils de l’homme monter où il était auparavant?…

63 C’est l’esprit qui vivifie; la chair ne sert de rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie.

64 Mais il en est parmi vous quelques-uns qui ne croient point. Car Jésus savait dès le commencement qui étaient ceux qui ne croyaient point, et qui était celui qui le livrerait.

65 Et il ajouta: C’est pourquoi je vous ai dit que nul ne peut venir à moi, si cela ne lui a été donné par le Père.

Nous allons situer le contexte. Jésus se trouve dans la synagogue de Capernaüm. Il enseigne ceux qui sont venus l’écouter. Auparavant, Jésus avait multiplié les pains. Ces gens viennent Le voir et lui demandent au verset 30 : « Quel miracle fais-tu donc ? » Puis ils poursuivent au verset 31 :

 « Nos pères ont mangé la manne dans le désert, selon ce qui est écrit : Il leur donna le pain du ciel à manger. » 

Et au verset 32 :

Jésus leur dit : « Moïse ne vous a pas donné le pain du ciel, mais mon Père vous donne le vrai pain du ciel. »

Aux versets 48 à 50  Jésus leur dit encore :

« 48 Je suis le pain de vie.

49 Vos pères ont mangé la manne dans le désert, et ils sont morts.

50 C’est ici le pain qui descend du ciel, afin que celui qui en mange ne meure point.

Versets 53 à 55 : 

53 Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez son sang, vous n’avez point la vie en vous-mêmes.

54 Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour.

55 Car ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment un breuvage.

C’est à ce moment précis qu’apparaît la polémique. Les gens commencent à murmurer. Jusque là, tout allait bien, son enseignement était correct, maintenant, Il exagère !

Le verset 66 fait l’objet de notre partage ce matin.

(01:02:13) Lecture de Jean 6:66-69

66 Dès ce moment, plusieurs de ses disciples se retirèrent, et ils n’allaient plus avec lui.

67 Jésus donc dit aux douze: Et vous, ne voulez-vous pas aussi vous en aller?

68 Simon Pierre lui répondit: Seigneur, à qui irions-nous? Tu as les paroles de la vie éternelle.

69 Et nous avons cru et nous avons connu que tu es le Christ, le Saint de Dieu.

Au verset 66, on nous dit : « Plusieurs de ses disciples se retirèrent. » Au moment où Jésus va en profondeur dans ce qu’Il est,  « plusieurs de ses disciples ». Cela ne signifie pas plusieurs dans la foule, mais plusieurs ce ceux qui suivaient leur maître, qui étaient d’accord avec Lui, qui avaient intégré son enseignement. Le disciple ne se contente pas d’écouter mais il désire ressembler à son maître. Il va plus loin qu’un simple auditeur, il s’engage dans le travail.

On nous dit : « Plusieurs disciples se retirèrent . » C’est notre thème, aujourd’hui.

.

2 – Trois observations

Première observation : Commencer c’est bien, se maintenir c’est mieux.

Ecclésiaste 7:8 nous dit : « Mieux vaut la fin d’une chose que son commencement; »

Cela ne signifie pas que le commencement n’est pas important. Il l’est ! Car s’il n’y a pas de commencement, il n’y a pas de fin. Mais, en réalité, c’est la fin qui compte.

Commencer, c’est bien, mais se maintenir c’est mieux. Pendant notre parcours combien de compagnons de route n’avons-nous pas eus ? Combien, lorsque nous regardons quinze ans en arrière ? Nous avons cheminé ensemble avec certains. Nous avons passé du temps dans l’intercession.

Bien-aimés, aujourd’hui, ils ne suivent plus le Seigneur. « Plusieurs de ses disciples se retirèrent. » C’est la réalité. Nous en avons connu beaucoup qui ont chanté le Seigneur, et maintenant, il ne faut même pas oser leur parler de Jésus.

Deuxième observation : Toi aussi, tu peux être concerné.

1 Corinthiens 10:12 nous dit : « Ainsi donc, que celui qui croit être debout prenne garde de tomber ! »

La force que tu as aujourd’hui ne garantit pas la force que tu auras demain. Les évènements de la vie amènent certains à changer de discours. Un tel te dit : Il ne faut pas faire ceci ! Cela n’est pas bon ! Les mèches, ce n’est pas bien ! Certains prophétisent ! Deux ou trois ans plus tard, tu  revois  les mêmes avec des mèches rouges ou bleues. Non seulement, ils ont quitté le Seigneur, mais encore ils sont allés plus loin dans le mal. Se retirer peut nous concerner, toi et moi.

Attention aux choix que tu fais chaque jour ! C’est subtil, petit à petit, tu t’éloigneras du Seigneur par de « petits » choix quotidiens. Nous avons connu des gens fermes dans leur position, mais, chemin faisant, ils commencent à relativiser. Cela se passe ainsi. « Vous êtes un peu trop spirituels ! Ce n’est pas ma lecture ! le Seigneur regarde au cœur ! Même si les hommes me jugent . . .

Attention, aujourd’hui, tu t’offusques en voyant les gens se retirer : Comment en est-il arrivé là ? Comme Paul le dit à Timothée : Attache-toi aux choses que tu as entendues. L’apôtre déclare aussi dans 1 Corinthiens 9 : 27 : « Mais je traite durement mon corps et je le tiens assujetti, de peur d’être moi-même rejeté, après avoir prêché aux autres. »

(01:11:15) – La vie chrétienne

Elle ne peut être vécue que si Jésus nous soutient. Il nous donne le force d’aller jusqu’au bout. J’aime le chant qui dit : Veux-tu marcher toujours triomphant ? Ma force est en Christ.

Lorsque certains disciples quittent  le Seigneur, ce n’est pas pour le plaisir. Non ! C’est parce que Jésus a dit quelque chose qui les a choqués. Jusque-là, ils étaient d’accord. Le  Christ leur parle maintenant de manger son corps et de boire son sang. De plus, Il insiste : Mon sang est un breuvage. Réaction immédiate : Ce n’est pas possible ! Il attaque la loi ! Il attaque Moïse ! Et ils se retirent.

Au verset 63, Jésus avait déclaré : Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie. Étant fait de chair, quelle que soit ta bonne volonté, tu vas te heurter à la puissance divine. Celle-ci  va t’amener, soit à capituler en demandant l’aide du Seigneur, soit à te rebeller en disant : Ce n’est pas normal, Tu en demandes trop !

On  te dit : Quand on te frappe sur une joue, tends l’autre. Tu réagis en disant  que ce n’est pas normal. Ce raisonnement va t’amener petit à petit à te retirer. J’aime prendre l’exemple d’un avion qui sort de sa trajectoire. Cela ne se voit pas tout de suite. On le saura après quelques heures, il se retrouvera en Australie au lieu d’aller en Afrique du sud. Il s’éloigne sans ce que ce soit perceptible avec nos yeux humains.

Troisième observation : La vie chrétienne, une certaine exigence.
(01:14:25) Citation de Hébreux 10:38-39

38Et mon juste vivra par la foi; mais, s’il se retire, mon âme ne prend pas plaisir en lui.

39 Nous, nous ne sommes pas de ceux qui se retirent pour se perdre, mais de ceux qui ont la foi pour sauver leur âme.

Ici, le retrait est lié à un environnement qui n’est pas sain, une assemblée qui n’est pas bonne. Lorsque tu estimes que ton assemblée ne répond pas aux attentes du Seigneur, c’est ta responsabilité de te retirer. Si tu accuses ton assemblée de ne pas être bonne et que nous te retrouvons avec des locks et des piercings, tu as un sérieux problème.

Je ne dis pas qu’il ne faut pas quitter Bethléhem. Ce n’est pas mon propos. Nous savons, par expérience, que beaucoup qui servaient le Seigneur sont devenus des combattant politiciens. Comment en sont-ils arrivés là, eux qui suivaient Jésus ?

certains nous disent : « Vous exagérez, il n’y a plus de liberté ! » – Tant que tu restes avec le Seigneur, gloire à Dieu ! Nous verrons le résultat. Lorsque nous te reverrons plus tard, nous saurons ce qu’il en est réellement. Nous ne voulons pas nous poser en juge. Nous voulons dire : Ce qui est arrivé à l’un, peut aussi arriver à l’autre.

Le Seigneur nous met en garde. Dieu va être exigeant. Jésus, en les voyant murmurer aurait pu tempérer ses propos, mettre de l’eau dans son vin. Au contraire. On nous dit qu’Il connaissait leurs murmures.

Au verset 67,  Il demande aux douze apôtres : Et vous, ne voulez-vous pas aussi vous en aller ?

.

3 – Pourquoi les gens se retirent-ils ?

Premier point : Ils n’ont pas tout donné au Seigneur.
(01:18:51) Lecture de Luc 18:18-30

Un chef interrogea Jésus, et dit : Bon maître, que dois-je faire pour hériter la vie éternelle ?

19 Jésus lui répondit: Pourquoi m’appelles-tu bon? Il n’y a de bon que Dieu seul.

20 Tu connais les commandements:Tu ne commettras point d’adultère; tu ne tueras point; tu ne déroberas point; tu ne diras point de faux témoignage; honore ton père et ta mère.

21 J’ai, dit-il, observé toutes ces choses dès ma jeunesse.

22 Jésus, ayant entendu cela, lui dit: Il te manque encore une chose: vends tout ce que tu as, distribue-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux. Puis, viens, et suis-moi.

23 Lorsqu’il entendit ces paroles, il devint tout triste; car il était très riche.

24 Jésus, voyant qu’il était devenu tout triste, dit: Qu’il est difficile à ceux qui ont des richesses d’entrer dans le royaume de Dieu!

25 Car il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu.

26 Ceux qui l’écoutaient dirent: Et qui peut être sauvé?

27 Jésus répondit: Ce qui est impossible aux hommes est possible à Dieu.

Récompense de ceux qui ont tout quitté pour Christ.

28 Pierre dit alors: Voici, nous avons tout quitté, et nous t’avons suivi.

29 Et Jésus leur dit: Je vous le dis en vérité, il n’est personne qui, ayant quitté, à cause du royaume de Dieu, sa maison, ou sa femme, ou ses frères, ou ses parents, ou ses enfants,

30 ne reçoive beaucoup plus dans ce siècle-ci, et, dans le siècle à venir, la vie éternelle.

Un homme en recherche

Cet homme était en recherche, en demande. En venant vers Jésus, il s’attendait certainement à avoir une réponse et à  recevoir la garantie de la vie éternelle. Jésus lui montre que, dans sa pratique de la loi, une chose l’empêche de suivre Dieu pleinement. « Vends ce qui fait ta gloire, ce qui fait ta richesse ! Et suis-moi !

Beaucoup se retirent car ils ont donné à Dieu, mais ils n’ont pas tout donné. Lorsque le Seigneur pointe du doigt ce qui ne va pas, ils ne vont pas accepter. Tu peux avoir les humains à l’usure, mais pas Dieu.

Les gens qui se retirent sont d’accord avec les principes divins, savent que sans Dieu c’est la mort. (Nous voyons le décès de la reine d’Angleterre. Elle a connu de nombreux chefs d’état. Mais tout prend fin.) Ils savent que ce monde n’apporte rien.

Tout donner à Dieu

Cet homme vient à Jésus en présentant toutes les bonnes choses qu’il a accomplies. Mais le Seigneur lui dit qu’il doit Le suivre totalement. Beaucoup se retirent car ils tiennent à leur honneur, à leur fierté, à leur nom de famille. Parfois quand tu touches au nom de famille d’un chrétien, tu vois la nature de la personne. Certains tiennent à un mode de vie. Quand Dieu viendra bousculer cela, ils auront du mal à l’accepter et feront le choix de continuer sans Dieu.

Beaucoup vivent avec le Seigneur, mais n’ont pas intégrer la logique de tout donner à Dieu pour perdre. Nous l’avons lu, après avoir tout donné, personne ne restera tel quel. Dieu s’occupera de lui et le lui rendra au centuple. Encore faut-il perdre le contrôle. Peu le font.

Jésus dit à Nicodème : Le vent souffle où il veut, tu ne sais pas d’où il vient ni où il va. En occident, nous sommes cartésiens. Nous préparons ceci, cela, tout est bien ficelé. Dieu arrive et il bouge tout.

Quelqu’un qui n’a pas intégré ce fonctionnement, à un moment ou à un autre, dira : Stop ! Je perds pied, je perds le contrôle.

– Deuxième point : Ils sont venus avec des attentes.

Lorsque ces attentes sont insatisfaites. On se rappelle l’histoire des disciples d’Emmaüs, qui ont quitté Jérusalem. Jésus les rejoint sur le chemin et leur demande pourquoi ils semblent abattus.

(01:26:15) En référence à Luc 24:13–26

13 Et voici, ce même jour, deux disciples allaient à un village nommé Emmaüs, éloigné de Jérusalem de soixante stades;

14 et ils s’entretenaient de tout ce qui s’était passé.

15 Pendant qu’ils parlaient et discutaient, Jésus s’approcha, et fit route avec eux.

16 Mais leurs yeux étaient empêchés de le reconnaître.

17 Il leur dit: De quoi vous entretenez-vous en marchant, pour que vous soyez tout tristes?

18 L’un d’eux, nommé Cléopas, lui répondit: Es-tu le seul qui, séjournant à Jérusalem ne sache pas ce qui y est arrivé ces jours-ci? –

19 Quoi? leur dit-il. -Et ils lui répondirent: Ce qui est arrivé au sujet de Jésus de Nazareth, qui était un prophète puissant en œuvres et en paroles devant Dieu et devant tout le peuple,

20 et comment les principaux sacrificateurs et nos magistrats l’on livré pour le faire condamner à mort et l’ont crucifié.

21 Nous espérions que ce serait lui qui délivrerait Israël; mais avec tout cela, voici le troisième jour que ces choses se sont passées.

22 Il est vrai que quelques femmes d’entre nous nous ont fort étonnés; s’étant rendues de grand matin au sépulcre

23 et n’ayant pas trouvé son corps, elles sont venues dire que des anges leurs sont apparus et ont annoncé qu’il est vivant.

24 Quelques-uns de ceux qui étaient avec nous sont allés au sépulcre, et ils ont trouvé les choses comme les femmes l’avaient dit; mais lui, ils ne l’ont point vu.

Leurs yeux s’ouvrirent

25 Alors Jésus leur dit: O hommes sans intelligence, et dont le cœur est lent à croire tout ce qu’ont dit les prophètes!

26 Ne fallait-il pas que le Christ souffrît ces choses, et qu’il entrât dans sa gloire?

Nous pensions que . . .

Beaucoup ont quitté la vie chrétienne car ils avaient des attentes. Comprenons-nous bien, il est normal de venir au Seigneur en espérant qu’il va résoudre nos problèmes. Mais nous venons à Dieu, et Lui sait à quel moment Il va nous répondre. Et Il est aussi libre de ne pas répondre favorablement. C’est là que le bât blesse et qu’un certain nombre ne sont pas d’accord.

Les disciples d’Emmaüs disent : Nous pensions qu’Il délivrerait Israël. Le peuple d’Israël vivait sous la domination des Romains. Ils attendaient un libérateur. Jésus venant avec une parole d’autorité, avec une certaine puissance, ils ont pensé qu’Il était le libérateur attendu, qu’Il allait défendre leur peuple, établir la justice de Dieu.

Dieu pense . . .

Et ce  « libérateur » leur dit : Si quelqu’un te force à faire un mille avec lui, fais-en deux avec lui. (Matthieu 5:41)

Mais ce n’est pas ce qu’ils attendaient. Maintenant ce « libérateur » a été crucifié ! Ils sont tristes.

Beaucoup, au lieu de venir à Dieu, sont venus avec leurs attentes afin que le Seigneur y réponde. Certains étaient malades. A d’autres on a dit : Viens à Jésus et tu auras un mari bon, doux, intentionné, et par-dessus tout chrétien. Quelle belle vie !

Tu arrives et tu réalises que les choses ne sont pas exactement comme on te l’avait dit, car tu attends toujours la guérison. On m’a dit que Jésus guérit, mais je suis encore malade. Et tu finis par partir car l’attente est longue.

Même si ton attente n’est pas satisfaite, sache que ce que tu as à donner est plus grand que ce que nous attendons sur cette terre.

(01:30:30) Citation de Matthieu 16:26

26 Et que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, s’il perdait son âme? Ou, que donnerait un homme en échange de son âme?

Que servirait-il à l’homme d’être guéri aujourd’hui pour mourir demain ? Oui, Dieu peut donner la guérison, mais ce qu’Il veut donner par-dessus-tout, c’est la rencontre, la relation véritable avec Lui, la foi en Lui. C’est ce que dieu attend de nous, bien-aimés, quelles que soient les difficultés.

(01:31:05) Citation de Proverbes 17:17

17 L’ami aime en tout temps, Et dans le malheur il se montre un frère.

Cela ne signifie pas que nous devons venir au Seigneur puisque tout va bien. Dans les difficultés, nous voyons nos véritables amis. Tu rencontres tes cousins, cousines, tout va bien. Mais le jour où tu as des problèmes, tu vois que tel cousin a pris la peine de venir te voir.

Avec le Seigneur c’est la même chose. Parfois, il va permettre des temps de disette pour voir si tu restes attaché à Lui.

(01:32:25) – Deutéronome 8:2

Souviens-toi de tout le chemin que l’Éternel, ton Dieu, t’a fait faire pendant ces quarante années dans le désert, afin de l’humilier et de t’éprouver, pour savoir quelles étaient les dispositions de ton cœur et si tu garderais ou non ses commandements.

C’est Dieu qui  t’a éprouvé, Il le dit lui-même.

Beaucoup ont eu des attentes non satisfaites. Être chrétien c’est accepter la volonté de Dieu. Paul a prié à  trois reprises par rapport à l’écharde que le Seigneur avait mis  dans ma chair. Et le Seigneur lui a  répondu : Ma grâce te suffit. Cela veut dire que Dieu peut aussi dire non . Une bénédiction se trouve dans ce non. Paul a compris qu’il était fort dans la faiblesse.

Quand j’ai un problème, Dieu s’en sert pour manifester sa gloire. Ce n’est pas une réponse agréable. On aimerait que Dieu nous donne ce que nous Lui demandons. Paul va plus loin, et il comprend que, si Dieu a dit non, c’est qu’Il a ses objectifs qui vont Le glorifier.

(01:34:25) Évocation de Jean 9:1–3

1 Jésus vit, en passant, un homme aveugle de naissance.

Ses disciples lui firent cette question: Rabbi, qui a péché, cet homme ou ses parents, pour qu’il soit né aveugle?

Jésus répondit: Ce n’est pas que lui ou ses parents aient péché; mais c’est afin que les œuvres de Dieu soient manifestées en lui.

C’est difficile de comprendre que Dieu puise laisser un homme souffrir en disant que c’est pour sa gloire !

Pour nous aussi, Dieu peut permettre des situations qui traînent. Nous ne comprenons pas. Là, le diable te dit : Il y a des solutions parallèles, il suffit de faire ceci, d’aller voir un tel . . . Quand tu as ces pensées, tu commences à te retirer de Dieu, tout doucement, jusqu’à aller chercher des solutions humaines. Non, bien-aimés, restons fidèles au Seigneur quoiqu’il arrive !

Pierre a répondu : A qui irions-nous ? Nous allons rester avec toi. Il veut dire que tous les éléments qu’ils ont en leur possession montrent que c’est Jésus qui a les paroles de vérité et qui donne la vie.

Troisième point : Certains n’acceptent pas les conséquences de la vie chrétienne.

Ils sont devenus chrétiens mais aimeraient être traités comme ils étaient auparavant.

(01:36:30) 2 Timothée 3:12

12 Or, tous ceux qui veulent vivre pieusement en Jésus Christ seront persécutés.

On peut vivre sa vie chrétienne de manière modérée. Quelqu’un parle d’homosexualité, je ne prends pas position, et je ne dérange personne. On parle de transgenre, je ne fais pas de vagues. Maintenant on donne le pronom « iel » qui n’est ni masculin, ni féminin. Toi, chrétien fréquence modérée, tu n’as pas de problème. Dans ce cas, Dieu permettra toujours que l’on prenne position. Parfois quelqu’un va te demander : Que penses-tu de cette question ? Que vas-tu répondre ?

Paul dit : Celui qui veut vivre « pieusement » sera persécuté. Ce sont les conséquences de la vie chrétienne.

Bien-aimés, être chrétien, c’est accepter la vie de Jésus, être rejeté, de ne pas être invité aux repas de famille. Cela fait mal à la chair. « Lui, c’est le rabat-joie, si on le met dans nos affaires, il va casser l’ambiance ! » Certaines familles louent une villa pour les vacances, et toi, rien du tout  ! Nous devons accepter cela.

C’est le chemin par lequel le Seigneur nous fait passer. Nous devons l’accepter pour, qu’un jour, les membres de notre famille soient sauvés. C’est le prix à payer, bien-aimés ! Et beaucoup ne le supportent  pas.

(01:38:40) Citation de Luc 22:28-29

28 Vous, vous êtes ceux qui avez persévéré avec moi dans mes épreuves;

29 C’est pourquoi je dispose du royaume en votre faveur, comme mon Père en a disposé en ma faveur.

Nous avons parlé des conséquences négatives, mais il y a des conséquences positives : La vie éternelle, le salut, le statut d’enfant de Dieu. Trop souvent nous regardons à ce qui nous manque et non à ce que nous avons.

Rappelons-nous le fils  aîné dans l’évangile de Luc au chapitre 15. Il va voir son père et lui dit : Je suis avec toi et tu ne me donnes rien. Et son père de lui répondre : Tout ce qui est ici t’appartient. Il suffit de demander ! Nous sommes comme lui, nous regardons ce qui nous manque pour nous plaindre. Quand as-tu demandé ? On se focalise sur ce qui nous manque. Regarde déjà le souffle que tu as. C’est la grâce de Dieu. La reine d’Angleterre n’a plus de souffle. 68 milliards de patrimoine et tu es dans un cercueil en bois.

Toi et moi, nous avons la vie, nous pouvons chanter et glorifier le Seigneur. Nous pouvons dire merci, même si le repas que je mange ne correspond pas à ce que je voudrais ! Cela a des conséquences positives, bien-aimés. Sans compter que Dieu prend soin de nous chaque jour.

Beaucoup ne supportent pas la vie de Dieu et ce qui va avec.

Quatrième point : Certains se retirent par amour du siècle présent.
(01:42:30) 2 Timothée 4:1-5

1 Je t’en conjure devant Dieu et devant Jésus Christ, qui doit juger les vivants et les morts, et au nom de son apparition et de son royaume,

prêche la parole, insiste en toute occasion, favorable ou non, reprends, censure, exhorte, avec toute douceur et en instruisant.

Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs,

détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables.

Mais toi, sois sobre en toutes choses, supporte les souffrances, fais l’œuvre d’un évangéliste, remplis bien ton ministère.

Bien-aimés, la vie chrétienne est liée à des souffrances. C’est la réalité. Notre chair souffre. Entre le fait de rester au lit le dimanche car c’est le seul jour de la semaine où tu peux faire la grasse matinée, et le fait de te lever, il y a un effort à fournir.

(01:44:09) Citation de 2 Timothée 4:6-10

Car pour moi, je sers déjà de libation, et le moment de mon départ approche.

J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi.

Désormais la couronne de justice m’est réservée; le Seigneur, le juste juge, me la donnera dans ce jour-là, et non seulement à moi, mais encore à tous ceux qui auront aimé son avènement.

Viens au plus tôt vers moi;

10 car Démas m’a abandonné, par amour pour le siècle présent, et il est parti pour Thessalonique; Crescens est allé en Galatie, Tite en Dalmatie.

Paul a supporté toutes sortes de combats, il a subi des sévices, a été frappé, mis en prison. Il ne s’est pas retiré, il est allé jusqu’au bout et non seulement lui, mais aussi ceux qui ont aimé l’avènement du Seigneur.

L’apôtre nous dit que Démas l’a quitté par amour du siècle présent. Beaucoup se retirent de leur marche avec le Seigneur attirés par le monde. Nous ne sommes pas les premiers. Satan est venu voir Jésus pour le tenter : Si tu es le Fils de Dieu, transforme ces pierres en pain, puisque tu as faim ! Jésus résiste. Le diable lui présente tous les royaumes en lui promettant la gloire si Jésus se prosterne devant lui !

Dieu ou ma carrière

Si on suit la vie des stars du showbiz dans les années 90, par exemple Whitney Houston, nous voyons leur fin. Décédée d’une overdose ! Les gens passent. Un certain nombre ont commencé à chanter dans les églises.

Il y a quelques années, à Londres j’ai rencontré une sœur qui avait été approchée par Universal Music. Elle chantait à l’église. Quelqu’un l’approche en lui disant qu’elle avait du potentiel dans sa voix et qu’il aimerait travailler avec elle. Après avoir été dans les grands hôtels aux USA, on lui dit de signer simplement. Cette sœur témoignait en disant que ce jour-là, elle avait le choix entre Dieu et sa carrière. Finalement, elle a renoncé à une brillante carrière. Elle a préféré rester dans son église à Brixton, dans ce quartier afro-jamaïcain au sud de Londres.

De « bons » arguments !

La pression était forte. Avec la vente d’un CD, elle serait devenue millionnaire et aurait pu sortir sa famille de la galère. Il y a toutes sortes d’arguments : De toute façon, c’est Dieu qui donne la voix ! Oui, mais pour le louer. Combien d’autres n’ont-ils pas eu ce genre de proposition ? Beaucoup ont été séduits, piqués par l’orgueil, la convoitise . . . Le diable commence par te faire, subtilement, un compliment. Et tu te dis : Lui, au moins, il sait ce que je vaux ! On va jusqu’à faire des castings dans les églises ! On utilise les méthodes du monde.

Démas n’est pas un chrétien quelconque car il a marché avec Paul. Il a été formé par l’apôtre. Mais, à un moment donné, il a dû se dire : Si je continue avec cet homme, je vais finir pauvre. Guéhazi marchait avec Élisée, la convoitise l’a poussé à suivre une autre voie que celle de son maître. Il est devenu lépreux !

Malheureusement, beaucoup se retirent car ils veulent ressembler au monde. On veut réussir, être connu, respecté comme dans le monde. Jésus dit que nous sommes le sel de la terre, la lumière du monde. Nous ne devons pas adopter les désirs, les plaisirs, le fonctionnement du siècle présent.

(01:53:08) – Témoignage

On se retrouve dans des débats : Musique du monde ou pas ? La réponse est dans la question. Un chrétien peut-il écouter la musique de quoi ? Du monde. Un chrétien qui est disciple de Jésus ! Il y a un problème. Le chrétien doit écouter ce qui glorifie Dieu.

La musique me posait un véritable problème. Quand on me disait qu’un chrétien ne devait pas écouter la musique du monde, je répondais : Montre-moi le verset ! Où est-ce écrit ? Je savais qu’un tel verset n’existait pas. C’était de la mauvaise foi. Au lieu de dire : Priez pour moi car j’aime cette musique.

J’écoutais P. Diddy, un rappeur américain. Il chantait  « My best friend » une chanson qui parlait de Jésus. Je ne vous invite pas à écouter cette chanson. Les Américains ont un fond de  culture chrétienne, même sans être chrétien. Les paroles disaient : Jésus seul me comprend, connaît mes souffrances, peut me consoler quand tout le monde m’a abandonné…

Un choix difficile

Voyez comment le diable utilise ses agents pour mettre la confusion au milieu des enfants de Dieu mal affermis. Je m’appuyais là-dessus et je disais : Mais il parle de Jésus ! Quelques jours après, P. Diddy est impliqué dans une tuerie dans une boîte de nuit. Je me suis dit : Ce n’est pas possible, quelqu’un qui chante Jésus et qui est impliqué dans la drogue et les tueries ! Cela fut le déclic pour moi. Il est devenu clair qu’il n’y a que deux camps : Celui de Dieu et le reste (le monde et le diable).

Là où il n’y a pas Dieu, c’est le diable qui règne. Soit tu es avec Dieu, soit tu es avec Satan par procuration. J’étais étudiant et j’achetais mes CD à la FNAC environ vingt euros. J’en  possédais une centaine. Je me disais : Je ne vais quand même pas mettre tout cela à la poubelle ! A partir du moment où les choses sont devenues claires pour moi, j’ai tout jeté.

Le Seigneur nous parle aujourd’hui. Ceux qui se sont retirés  l’ont fait parce qu’à un certain moment, ils n’ont pas voulu vivre par la foi. Ils n’ont pas choisi de combattre, d’accepter ce combat, et de garder la foi, comme l’apôtre Paul le dit.

.

4 – Conclusion

(01:56:45) Citation de 1 Jean 1:9

Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité.

Ils n’ont pas voulu de cette vie. Ils disent :  » Je culpabilise, je suis trop mauvais. » Mais, crois-tu que Jésus-Christ a donné sa vie pour ton salut ? Alors, confie-toi en Lui !

Toutes les décisions que tu prends chaque jour vont t’amener soit à la vie, soit à la mort. Et nous, les chrétiens, toutes nos décisions quotidiennes vont nous rapprocher davantage du Seigneur, ou nous en écarter.

Nous le savons dans notre cœur. Quand tu fais le mal, même si personne ne te voit, au fond de toi, tu sais que tu agis mal. En te repentant, tu reviens vers le Seigneur.

Quand une personne commence par dire : Oui, mais dans votre église . . .  On comprend que cette personne s’éloigne. Bien évidemment, tu peux quitter Bethléhem. Tant que tu restes dans le Seigneur, gloire à Dieu !

Mais lorsque tu gardes cela en te disant : De toutes les façons, tout le monde fait la même chose ! Tu t’éloignes, bien-aimé.

Prière finale

Seigneur, aide-nous à accepter ta Parole telle qu’elle est. Nous avons vu beaucoup de disciples ayant marché avec Toi, se retirer. 1 Corinthiens 10 : 11 nous dit que ces choses ont été écrites pour notre instruction.

Seigneur, aide-nous à rester attaché à la vérité. Nous avons des attentes, et nous ne voulons pas que ces choses prennent Ta place. On connaît des gens qui nous ont encadrés et qui ne sont plus à la place que tu aurais voulue  pour eux. Nous ne sommes pas plus qu’eux.

C’est pourquoi nous te disons : Soutiens-nous, Seigneur, sans Toi, nous ne pouvons rien. C’est Toi qui nous donne la capacité de nous maintenir en Toi, dans la vérité.Tu nous donnes la force d’achever la course et de résister à la pression du monde.

Tu nous fortifies pour résister à l’orgueil qui nous éloignerait de Toi. Merci, Seigneur, d’agir dans nos vies. Étends Ta main, Toi le Dieu vivant et fidèle. Au nom de Jésus, amen !

Chant : Christ est la vie recherchée de mon âme …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.