Yad Vashem – le Mémorial

Un peu à l’écart de la ville de Jérusalem, ce mémorial couvre tout le sommet d’une colline . On y accède par une route surmontée d’un portique monumental rappelant ceux qui se trouvaient à l’entrée des camps. Ce mémorial est constitué de plusieurs bâtiments et de jardins extérieurs  notamment:

– une chambre de la mémoire ;

– un musée historique ;

– la salle des noms ;

– le mémorial des enfants ;

Le nom de Yad Vashem  se traduit par « une place et un nom » en référence au verset d’

Esaïe 56:5

« Je donnerai dans ma maison et dans mes murs une place et un nom préférables à des fils et à des filles ; Je leur donnerai un nom éternel, Qui ne périra pas. »

Ce nom se justifie par le fait qu’ici toutes les personnes disparues pendant la Shoah trouvent une place, et que la liste des personnes disparues et répertoriées est déclamée dans la salle des noms.

À Jérusalem , dans l’enceinte du  Mémorial de Yad Vashem, à la sortie du mémorial des enfants, on passe devant la sculpture (la photo) en hommage à Janusz Korczak, représenté avec les enfants de son orphelinat.

On remarquera y  les petits cailloux blancs déposés sur la statue en divers endroits, qui semblent être de délicats pétales de fleurs, tombés d’un arbre. Pour comprendre la signification de ces petits cailloux, il faut connaître la tradition juive dans laquelle le vivant et le mort ne sont pas mélangés. Un caillou blanc est posé pour marquer son passage. C’est ainsi que dans les cimetières, les tombes ne sont jamais fleuries, mais couvertes de petits cailloux blancs. Les tombes très visitées sont marquées par les nombreux cailloux posés dessus.

Pour d’autres informations sur le sujet, je vous invite à consulter le site du Mémorial de Yad Vashem- Wikipedia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.