Job Chapitres 36 à 39 Dieu juste et souverain

Classé dans : Etude Biblique | 0

Elihu nous présente Dieu juste et souverain et les merveilles de la création. Dieu parle, et interroge Job: connait-il les lois qui régissent le ciel. Dieu démontre son omniscience. Job reconnait que devant Dieu, il doit se taire.

Étude biblique suivante : Job chapitres 40 à 42

Job Chapitres 36 à 39

Ces chapitres sont étudiés dans le cadre de l’étude biblique “Béréen l’explorateur” à l’assemblée CCN-Bethlehem de Rouen par le pasteur Moshé, le 15/06/2021.
Les études bibliques peuvent être suivies en direct le mardi à partir de 18h00 (heure de Paris) à l’adresse suivante : CCN-Bethlehem/live

(01:32:37)  repère chronologique de la vidéo soit : 1 heure 32 minutes et 37 secondes

Sommaire

1 – Job chapitre 36 Dieu juste et souverain
2 – Job chapitre 37 Les merveilles de la création
3 – Job chapitre 38 Dieu soutient la création inanimée
4 – Job chapitre 39 Dieu soutient la création vivante

.

(00:28:12)- Introduction

Gloire à Dieu.

Nous arrivons à la fin du livre de Job. A chaque fois que nous finissons un livre, c’est comme si nous quittions des amis. Heureusement, nous nous retrouverons avec Job et ses amis au ciel. Nous sommes à l’avant dernière séance, mais nous ressentons déjà la tristesse de devoir quitter ce livre. Nous en étions arrivés à la fin du chapitre 35 de Job. C’est à partir du chapitre 32 qu’Elihu a commencé à parler. Un dernier ami, le plus jeune a commencé à parler. Nous avions dit que son discours était beaucoup plus élaboré et nuancé. Même s’il est vrai qu’à la fin, il condamnait quand même Job.

Mais disons-nous nous-mêmes que Job est irréprochable? Non, nous disons tout simplement que, même s’il y a eu des excès dans ses propos concernant Dieu, le fond de Job est bon. Celui qui nous garantit cela est Dieu Lui-même, puisqu’Il le dit au chapitre premier.

Il faut que nous fassions la part des choses. Ce n’est pas parce qu’un chrétien va nous dire dans un accès de colère. Dieu ne m’aime pas que nous lui dirions qu’il n’est pas un vrai chrétien. Il faut que nous sachions analyser la situation dans son ensemble. Nous ne devons pas choisir la facilité qui consiste à dire que Dieu a totalement raison, Il ne se trompe pas, tu es le problème.

Ayons compassion devant la souffrance de l’autre

C’est de la facilité. La difficulté est la compassion. Oui! Dieu ne se trompe pas, Il a toujours raison, mais nous devons compatir aux malheurs des autres.

Nous devons comme le dit le Seigneur, pleurer avec ceux qui pleurent. Quand les gens pleurent et qu’ils poussent des cris de lamentations, il peut y avoir des excès. Ce n’est pas une raison pour dire qu’ils ne sont pas de Dieu, ou qu’ils ont abandonné Dieu. Ce sont des erreurs. Avant de relever ces erreurs nous leur devons de la compassion et de l’amour. Le Seigneur nous jugera après être crucifié à la croix pour nous. Lui-même le dit en Jean 3:17

(00:31:25) Citation de Jean 3:17

17 Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui.

Jésus est venu d’abord sauver le monde, mais un jour Il jugera. Nous avons l’exemple le plus frappant qui est celui de Pierre. Pierre a quand même renié le Seigneur et cela à trois reprises. Pourtant le Seigneur lui fait entièrement confiance, et lui dire : “Pais mes brebis

(00:32:05) Citation de Jean 21:15-17

15 Après qu’ils eurent mangé, Jésus dit à Simon Pierre: Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu plus que ne m’aiment ceux-ci? Il lui répondit: Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit: Pais mes agneaux.

16 Il lui dit une seconde fois: Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu? Pierre lui répondit: Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit: Pais mes brebis.

17 Il lui dit pour la troisième fois: Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu? Pierre fut attristé de ce qu’il lui avait dit pour la troisième fois: M’aimes-tu? Et il lui répondit: Seigneur, tu sais toutes choses, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit: Pais mes brebis.

Le Seigneur n’a pas jugé Pierre, Pierre s’est jugé lui-même. Par ses fautes, Pierre a réalisé qu’il n’était pas mature, qu’il était impulsif. Quand une personne voit d’elle-même que ce qu’elle a fait n’est pas bon. Pourquoi chercher encore à l’enfoncer, en lui disant qu’il est un faux chrétien. Même si nous devons faire des reproches à un frère ou une sœur, prenons la peine de compatir aux malheurs, aux souffrances de la personne.

Aider la personne sans l’accabler

Et, au moment propice lui dire, que telle phrase a été une exagération de sa part contre le Seigneur. Il est bon de s’en repentir. Nous insistons sur une stratégie globale. Nous ne disons pas que Job est à 100% correct. Oui, il est intègre, oui, il a bon cœur, mais dans ses discours il a commis des excès.

(00:33:50) Nous pouvons dire à un chrétien. Tu viens de perdre à un enfant, cela fait mal. Mais humilions-nous devant le Seigneur, et demandons l’aide du Seigneur. Plutôt que de lui dire: “Oui, tu as perdu ton fils, tu vas le retrouver au ciel!” Crois cela, tu n’es pas un vrai chrétien. Cette attitude n’est pas de la consolation. C’est ce que nous appelons dans le livre de Job les médecins du néant. Tu viens en médecin pour panser la plaie, mais tu agis en juge, en condamnant. Les amis ont choisi la voie de la facilité en condamnant Job, au lieu de compatir et de lutter. Nous devons prendre le temps avec certaines personnes de comprendre leur situation avant de leur parler. Il est des cas qui traînent dans le temps, mais l’homme veut la facilité d’en finir très tôt.

Ayons l’humilité de reconnaître notre impuissance et nous taire

Il y a des cas qui sont difficiles. Si nous n’avons pas la capacité de régler le problème, d’y apporter une solution. Nous avons au moins l’amour et la compassion à exprimer à chacun. Ne cherchons pas à donner une solution à tout problème mais pensons plus à ce que nous pouvons donner comme dose d’amour à la personne. Nous n’avons pas à chercher à résoudre le problème par nous-même la solution vient du Seigneur. Ce qui est à notre portée est de manifester l’amour. Si Dieu nous fait grâce par nos paroles de sagesse de connaissance d’apporter une solution au problème. C’est la grâce de Dieu, nous Le bénissons. Manifestons de l’amour et de la compassion.

Si nous sommes appelés à aider, manifestons l’amour de Dieu, avec la Parole de Dieu dans un esprit de compassion et d’aide. Laissons à Dieu la rétribution et le jugement.

(00:37:44) Citation de Hébreux 10:30

30 Car nous connaissons celui qui a dit: A moi la vengeance, à moi la rétribution! et encore: Le Seigneur jugera son peuple.

Voilà l’introduction que je voulais faire avant de continuer avec Elihu qui parlera aux chapitres 36 et 37

.

Job chapitre 36

(00:38:02)- Lecture de Job chapitre 36:1-17

1 Élihu continua et dit:

Attends un peu, et je vais poursuivre, Car j’ai des paroles encore pour la cause de Dieu.

Je prendrai mes raisons de haut, Et je prouverai la justice de mon créateur.

Sois-en sûr, mes discours ne sont pas des mensonges, Mes sentiments devant toi sont sincères.

Dieu est puissant, mais il ne rejette personne; Il est puissant par la force de son intelligence.

Il ne laisse pas vivre le méchant, Et il fait droit aux malheureux.

Le Dieu juste

Il est puissant par la force de son intelligence.

Il ne laisse pas vivre le méchant, Et il fait droit aux malheureux.

Il ne détourne pas les yeux de dessus les justes, Il les place sur le trône avec les rois, Il les y fait asseoir pour toujours, afin qu’ils soient élevés.

Viennent-ils à tomber dans les chaînes, Sont-ils pris dans les liens de l’adversité,

Il leur dénonce leurs œuvres, Leurs transgressions, leur orgueil;

10 Il les avertit pour leur instruction, Il les exhorte à se détourner de l’iniquité.

11 S’ils écoutent et se soumettent, Ils achèvent leurs jours dans le bonheur, Leurs années dans la joie.

12 S’ils n’écoutent pas, ils périssent par le glaive, Ils expirent dans leur aveuglement.

13 Les impies se livrent à la colère, Ils ne crient pas à Dieu quand il les enchaîne;

14 Ils perdent la vie dans leur jeunesse, Ils meurent comme les débauchés.

15 Mais Dieu sauve le malheureux dans sa misère, Et c’est par la souffrance qu’il l’avertit.

16 Il te retirera aussi de la détresse, Pour te mettre au large, en pleine liberté, Et ta table sera chargée de mets succulents.

17 Mais si tu défends ta cause comme un impie, Le châtiment est inséparable de ta cause.

Le Dieu juste et souverain

(00:39:50)- Voilà l’idée d’Elihu. La première partie est parfaite. Elihu explique que Dieu ne laisse pas vivre les méchants.

Il est puissant par la force de son intelligence. Il ne laisse pas vivre le méchant, ” Tout cela est vrai. “Il ne détourne pas les yeux de dessus les justes, “C’est vrai aussi. …Mais malgré cela, quand les justes tombent, Dieu citent leurs mauvaises œuvres

(00:40:50)- Citation de Job chapitre 36:10

10 Il les avertit pour leur instruction, Il les exhorte à se détourner de l’iniquité.

Elihu sous entend que même si Job était juste, Job doit reconnaître qu’il est tombé et Dieu t’averti

(00:40:50)- Citation de Job chapitre 36:10

11 S’ils écoutent et se soumettent, Ils achèvent leurs jours dans le bonheur, Leurs années dans la joie.

C’est une façon de dire à Job, tu n’as qu’à écouter et te soumettre car certainement il y a un péché. Nous voyons dans son introduction au verset 3

(00:41:21)- Citation de Job chapitre 36:3

Je prendrai mes raisons de haut, Et je prouverai la justice de mon créateur.

Il y a des phrases qui sont valables quand nous parlons à un athée, à un incroyant ou d’un croyant d’une fausse religion. Mais quand nous parlons à un frère. Comme dans une famille, nous prenons position pour le papa contre son frère. Non, c’est la même famille. Nous n’avons pas à faire du parti pris, il n’y a que des troubles. Certains choisissent pour des raisons égoïstes ou de facilité ils choisissent le camp du plus fort. Celui qui a l’argent, celui qui … Elihu n’a pas à parler à Job comme s’il n’était pas un serviteur de Dieu, et que Job était en opposition avec Dieu.

Nos propos doivent être en fonction de l’auditoire

Quand nous débattons avec des frères ou des sœurs, n’oublions pas que ce sont nos frères et nos sœurs, et qu’ils sont des enfants de Dieu aussi. Ne les mettons pas par nos discours en opposition à Dieu. Dieu ne les voit pas ainsi mais comme des enfants qui crient. Combien de fois nos enfants nous ont accusé de choses. Est-ce pour autant qu’ils cessaient de nous aimer pour autant? Parfois, ils nous ont accusé de fausses choses mais leur compréhension d’enfants les amenait à cela. Mais ils nous aiment. Il n’y a pas comme deux camps qui s’affrontent. Quand Elihu de cette manière disant qu’il défendra Dieu, comme si Job était en conflit avec Dieu. Non bien-aimés. Nous allons plutôt exhorter la personne à s’humilier devant Dieu. Nous retrouvons cette situation en 1 Corinthiens 3. L’apôtre nous exhorte à ne pas être pour ceci ou cela.

(00:44:40)- Lecture de 1 Corinthiens 3:4-6

1 Pour moi, frères, ce n’est pas comme à des hommes spirituels que j’ai pu vous parler, mais comme à des hommes charnels, comme à des enfants en Christ.

2Je vous ai donné du lait, non de la nourriture solide, car vous ne pouviez pas la supporter; et vous ne le pouvez pas même à présent, parce que vous êtes encore charnels.

En effet, puisqu’il y a parmi vous de la jalousie et des disputes, n’êtes-vous pas charnels, et ne marchez-vous pas selon l’homme?

Quand l’un dit: Moi, je suis de Paul! et un autre: Moi, d’Apollos! n’êtes-vous pas des hommes?

Paul rend grâce à Dieu au sujet des Corinthiens

Qu’est-ce donc qu’Apollos, et qu’est-ce que Paul? Des serviteurs, par le moyen desquels vous avez cru, selon que le Seigneur l’a donné à chacun.

J’ai planté, Apollos a arrosé, mais Dieu a fait croître,

(00:45:31) Nous ne pouvons pas entrer dans ces histoires. Moi je suis de …, moi je suis de… mais ce ne sont pas des gens qui sont en conflit. Pourquoi parler ainsi? cela peut provoquer un conflit qui n’existait pas, et qu’ils travaillent ensemble. Il y a même dans un autre verset des gens qui disent je suis de Christ.

(00:45:54)- En référence à 1 Corinthiens 1:12

12 Je veux dire que chacun de vous parle ainsi: Moi, je suis de Paul! et moi, d’Apollos! et moi, de Céphas! et moi, de Christ!

Oui, mais qui n’est pas de Jésus? Il faut éviter ce genre de langage au milieu de nous. Si l’un dit: “Je suis de Christ ?” et les autres de qui sont-ils. Si les autres sont d’une autre religion, branhamistes ou à des catholiques ou des témoins de Jéhovah. Je suis pour l’ancien, je suis pour le pasteur. Non, il n’y a pas de combat. Ce genre de langage est capable de créer un conflit là où il n’y en a pas. Il n’y a pas d’opposition entre Dieu et Job. Nous devons tous suivre la Bible, suivre Jésus, et nous ne suivons pas une église.

Bref dans ce chapitre 36 Elihu dit que Dieu est juste, qu’Il est bon et correct. Il sanctionne les méchants, cependant Il dénonce le mal chez les justes. Les justes n’ont qu’à se repentir au lieu de polémiquer.

(00:49:04)- Question 1

Q– Au verset 6

(00:49:05)- Citation de Job chapitre 36:6

Il ne laisse pas vivre le méchant, Et il fait droit aux malheureux.

Alors que les méchants vivent et que dans d’autres passages il est écrit que Dieu ne veut pas la mort des méchants.

(00:49:18)- Citation de Ezéchiel 33:11

11 Dis-leur: je suis vivant! dit le Seigneur, l’Éternel, ce que je désire, ce n’est pas que le méchant meure, c’est qu’il change de conduite et qu’il vive. Revenez, revenez de votre mauvaise voie; et pourquoi mourriez-vous, maison d’Israël?

R- Oui, il faut aller dans une autre acception du terme de la vie. Il s’agit de la vie éternelle. Ce que tu possèdes à jamais. Donc, le méchant ne règnera pas à jamais dans sa maison. Dieu mettra fin à cela. C’est dans ce sens.

(00:49:50)- Question 2

Q– Job a subi une telle adversité de ses proches (amis, femme) qui lui a aussi permis de ne se confier qu’en Dieu seul, car “le secours de l’homme est illusoire”. C’était voulu par Dieu ?

R- Oui, cela est certainement permis par Dieu.

Nous continuons la lecture

(00:50:17)- Lecture de Job chapitre 36:18-33

18 Que l’irritation ne t’entraîne pas à la moquerie, Et que la grandeur de la rançon ne te fasse pas dévier!

19 Tes cris suffiraient-ils pour te sortir d’angoisse, Et même toutes les forces que tu pourrais déployer?

20 Ne soupire pas après la nuit, Qui enlève les peuples de leur place.

21 Garde-toi de te livrer au mal, Car la souffrance t’y dispose.

22 Dieu est grand par sa puissance; Qui saurait enseigner comme lui?

23 Qui lui prescrit ses voies? Qui ose dire: Tu fais mal?

24 Souviens-toi d’exalter ses œuvres, Que célèbrent tous les hommes.

25 Tout homme les contemple, Chacun les voit de loin.

26 Dieu est grand, mais sa grandeur nous échappe, Le nombre de ses années est impénétrable.

27 Il attire à lui les gouttes d’eau, Il les réduit en vapeur et forme la pluie;

28 Les nuages la laissent couler, Ils la répandent sur la foule des hommes.

29 Et qui comprendra le déchirement de la nuée, Le fracas de sa tente?

30 Voici, il étend autour de lui sa lumière, Et il se cache jusque dans les profondeurs de la mer.

31 Par ces moyens il juge les peuples, Et il donne la nourriture avec abondance.

32 Il prend la lumière dans sa main, Il la dirige sur ses adversaires.

33 Il s’annonce par un grondement; Les troupeaux pressentent son approche.

(00:51:50)- La vérité et la toute-puissance de Dieu

Elihu continue dans sa lancée sur la justesse de Dieu, la vérité en Dieu, la toute-puissance en Dieu. Il dit que personne ne peut conseiller Dieu, car Il connait tout. Le nombre de ses années est quelque chose d’impénétrable. Dieu est très grand, alors Job, arrête, tu es en train de dévier. Tu n’as pas de leçon à Lui donner. Ce qui est vrai. Mais l’erreur est de vouloir condamner tout simplement Job par ces arguments, et ce n’est pas bon.

Elihu commence la description des merveilles de Dieu. Il parle des nuages et de la pluie

(00:52:53)- Citation de Job 36:27

27 Il attire à lui les gouttes d’eau, Il les réduit en vapeur et forme la pluie;

Elihu est déjà dans la connaissance que par un phénomène d’évaporation, les nuages sont créés et la pluie tombe. La vapeur d’eau a été attirée dans le ciel, ensuite, cela retombe. Cette connaissance est extraordinaire pour l’époque. Elihu est en train de décrire la grandeur de Dieu. Cela va se poursuivre au chapitre 37. Elihu montre combien Dieu a fait des merveilles sur la terre. Ces merveilles doivent suffire à ce que nous taisions devant Dieu. C’est ce qu’Elihu veut démontrer

.

Job chapitre 37

(00:53:44)- Lecture de Job chapitre 37

1 Mon cœur est tout tremblant, Il bondit hors de sa place.

Écoutez, écoutez le frémissement de sa voix, Le grondement qui sort de sa bouche!

Il le fait rouler dans toute l’étendue des cieux, Et son éclair brille jusqu’aux extrémités de la terre.

Puis éclate un rugissement: il tonne de sa voix majestueuse; Il ne retient plus l’éclair, dès que sa voix retentit.

Dieu tonne avec sa voix d’une manière merveilleuse; Il fait de grandes choses que nous ne comprenons pas.

Il dit à la neige: Tombe sur la terre! Il le dit à la pluie, même aux plus fortes pluies.

Il met un sceau sur la main de tous les hommes, Afin que tous se reconnaissent comme ses créatures.

L’animal sauvage se retire dans une caverne, Et se couche dans sa tanière.

L’ouragan vient du midi, Et le froid, des vents du nord.

10 Par son souffle Dieu produit la glace, Il réduit l’espace où se répandaient les eaux.

11 Il charge de vapeurs les nuages, Il les disperse étincelants;

12 Leurs évolutions varient selon ses desseins, Pour l’accomplissement de tout ce qu’il leur ordonne, Sur la face de la terre habitée;

13 C’est comme une verge dont il frappe sa terre, Ou comme un signe de son amour, qu’il les fait apparaître.

Considérer encore les merveilles de Dieu!

14 Job, sois attentif à ces choses! Considère encore les merveilles de Dieu!

15 Sais-tu comment Dieu les dirige, Et fait briller son nuage étincelant?

16 Comprends-tu le balancement des nuées, Les merveilles de celui dont la science est parfaite?

17 Sais-tu pourquoi tes vêtements sont chauds Quand la terre se repose par le vent du midi?

18 Peux-tu comme lui étendre les cieux, Aussi solides qu’un miroir de fonte?

19 Fais-nous connaître ce que nous devons lui dire; Nous sommes trop ignorants pour nous adresser à lui.

20 Lui annoncera-t-on que je parlerai? Mais quel est l’homme qui désire sa perte?

21 On ne peut fixer le soleil qui resplendit dans les cieux, Lorsqu’un vent passe et en ramène la pureté;

22 Le septentrion le rend éclatant comme l’or. Oh! que la majesté de Dieu est redoutable!

23 Nous ne saurions parvenir jusqu’au Tout Puissant, Grand par la force, Par la justice, par le droit souverain: Il ne répond pas!

24 C’est pourquoi les hommes doivent le craindre; Il ne porte les regards sur aucun sage.

(00:56:32)- J’aime beaucoup cette dernière phrase: “Il ne porte les regards sur aucun sage.”

Arrêtons d’être des discoureurs et devenons des admirateurs de Dieu

Nous faisons des discours sur terre… La neige vient de ceci, voici la forme des flocons … Le soleil a des millions d’années… Ce ne sont que des discours humains. Dieu a créé tout ceci. Il ne faut pas se laisser troublé par des émissions de National Géographique… Dieu rit, ils n’ont rien fait, rien créé, et à qui voulez-vous enseigner tout cela? A Dieu? Il est écrit que Dieu ne répond pas (verset 23) Darwin est passé et il est dans le tombeau, et la terre continue de tourner toujours et nous continuons à croire en Dieu, en la Bible et en Jésus!

Voltaire est dans le tombeau. Vous savez que Voltaire était un anti Dieu. Sa propre maison, cinquante ans après est devenue une maison de diffusion de la Bible

Maison de voltaire

Cinquante ans après sa mort, dans une ironie de la Providence, la maison même dans laquelle il avait vécu et rédigé ses écrits fut utilisée par la Société évangélique de Genève comme entrepôt de bibles et de traités évangéliques. Cette histoire a été utilisée à maintes reprises au fil des années par les chrétiens comme un exemple de la qualité intrinsèque et immuable de la Bible et de la futilité de ceux qui s’opposent à l’Ouvrage inspiré.

Le silence de Dieu

Dieu ne répond pas à tous ces gens. Pour répondre à ces gens-là, il faut que le Saint-Esprit nous y pousse. Sinon, adoptons la même attitude que Dieu. Nous regardons sans rien dire.

Dernièrement j’ai essayé de calculer la longueur d’un nuage que nous traversions en avion. L’avion était dans un nuage qui n’en finissait pas. Un avion vole à 900 km/h et que pendant plusieurs minutes, vous êtes toujours dans le nuage. Ce nuage devait mesurer 30 km. Rendez-vous compte de la longueur du nuage. Comme un nuage peut-il être si grand, et si lourd et resté suspendu au ciel. Voyez combien l’eau d’une simple piscine est lourde, et ces nuages contiennent des milliers de piscines.

L’homme n’a rien créé, il n’est qu’un discoureur quand Dieu a tout créé. Dieu est le créateur et Il a fait des merveilles. Bien-aimés ne soyons pas des discoureurs mais des personnes qui agissent. Imitons notre Dieu. Laissons les vains discoureurs s’amuser, adorons Dieu, louons le Seigneur qui a fait les cieux et la terre. Des chercheurs passent des années et des années sans pouvoir donner d’explications à tel ou tel phénomène. Mais ce n’est pas le sujet de notre étude.

Si Dieu nous fait grâce nous ferons une émission sur: “Que tes œuvres son merveilleuses.” où nous parlerons de ces choses scientifico-biblique. Il faut parler pour Dieu puisqu’Il ne répond pas.

(01:01:50)- Question 3

Q– On demande si les amis de Job et Job lui-même avaient-ils une grande connaissance de Dieu?

R- Oui, je pense que c’était une communauté qui connaissait Dieu. Ils en parlaient, ils en discutaient. Ce sont vraiment des gens de Dieu. Non, la connaissance de Dieu n’était pas une révélation personnelle

(01:02:29)- Question 4

Q– Dans l’AT, le fait que Job ne soit pas israélite n’est-ce pas les prémices de l’intégration d’un autre peuple que le peuple juif? Était-ce seulement par révélation?

R- Je ne peux pas assurer que Job n’était pas Israélite. Il n’y a aucun détail sur ce sujet. S’il y a un livre dont nous ignorons les détails, c’est le livre de Job. De tous les livres de la Bible, la date de sa rédaction, les liens avec Israël, les liens avec les autres prophètes. C’est le livre le plus secret. Il est le livre dépourvu des détails pouvant le relier aux autres, à par la connaissance de Dieu. Le seul lien est la connaissance de Dieu et les comportements des personnages du livre où ils condamnent clairement Job: “tu as commis le péché.”

Si ce livre a été retenu, c’est parce qu’il est profond en sagesse. N’oublions pas qu’il fait partie des livres poétiques et de sagesse. Ces livres sont poétiques dans la façon dont ils sont écrits. Nous ne le remarquons pas parce que c’est une traduction. Ceux qui sont capables de lire ces livres dans la langue d’origine voient le côté poétique. Le livre de Job contient une grande sagesse et ne devrait pas être étudier aussi vite que ce que nous faisons.

(01:04:00)- Question 5

Q– La terre suspendue dans le vide a aussi été découverte tardivement alors qu’il en est question dans la Torah.

R- Oui, oui. C’est cela, c’est en cela que la personne parle de révélation. C’est par révélation de Dieu qu’ils ont avoir connaissance de détails. Détails que les humains ont découverts très tardivement. Il est bon de savoir que les humains ont pensé pendant longtemps que la terre était plate. Car aujourd’hui on veut faire passer les êtres humains comme très forts, très intelligents?

Au Maroc quand on parle du massif montagneux Atlas. Atlas est un dieu que l’on pensait porter la terre comme une assiette.

Certains scientifiques disent que nous connaissons plus l’espace que les fonds des océans.

Comme il est écrit au Psaume 46 : Arrêtez et sachez que je suis Dieu

(01:06:45)- Citation de Psaumes 46:11

11 Arrêtez, et sachez que je suis Dieu: Je domine sur les nations, je domine sur la terre.

Bien-aimés, avant nous perdions notre temps à débattre et vouloir les expliquer. Mais là, Dieu nous montre qu’Il ne répond pas. Si tu dois débattre, il faut être dirigé par le Saint-Esprit et non parce que tu veux convaincre les gens. J’aime aussi sa réflexion du verset 21

21 On ne peut fixer le soleil qui resplendit dans les cieux,

C’est vrai, on ne peut rester à fixer le soleil qui est l’une des plus petites étoiles de notre galaxie. Et nous voudrions regarder Dieu?

Maintenant Dieu Lui-même va parler. Nous arrivons à des instants mémorables. Dieu parle à partir du chapitre 38, nous L’écoutons.

.

Job chapitre 38

(01:08:00)- Lecture de Job chapitre 38

1 L’Éternel répondit à Job du milieu de la tempête et dit:

Qui est celui qui obscurcit mes desseins Par des discours sans intelligence?

Ceins tes reins comme un vaillant homme; Je t’interrogerai, et tu m’instruiras.

Où étais-tu quand je fondais la terre? Dis-le, si tu as de l’intelligence.

Qui en a fixé les dimensions, le sais-tu? Ou qui a étendu sur elle le cordeau?

Sur quoi ses bases sont-elles appuyées? Ou qui en a posé la pierre angulaire,

Alors que les étoiles du matin éclataient en chants d’allégresse, Et que tous les fils de Dieu poussaient des cris de joie?

Qui a fermé la mer avec des portes, Quand elle s’élança du sein maternel;

Quand je fis de la nuée son vêtement, Et de l’obscurité ses langes;

10 Quand je lui imposai ma loi, Et que je lui mis des barrières et des portes;

11 Quand je dis: Tu viendras jusqu’ici, tu n’iras pas au delà; Ici s’arrêtera l’orgueil de tes flots?

12 Depuis que tu existes, as-tu commandé au matin? As-tu montré sa place à l’aurore,

13 Pour qu’elle saisisse les extrémités de la terre, Et que les méchants en soient secoués;

14 Pour que la terre se transforme comme l’argile qui reçoit une empreinte, Et qu’elle soit parée comme d’un vêtement;

As-tu pénétré jusqu’aux sources de la mer?

15 Pour que les méchants soient privés de leur lumière, Et que le bras qui se lève soit brisé?

16 As-tu pénétré jusqu’aux sources de la mer? T’es-tu promené dans les profondeurs de l’abîme?

17 Les portes de la mort t’ont-elles été ouvertes? As-tu vu les portes de l’ombre de la mort?

18 As-tu embrassé du regard l’étendue de la terre? Parle, si tu sais toutes ces choses.

19 Où est le chemin qui conduit au séjour de la lumière? Et les ténèbres, où ont-elles leur demeure?

20 Peux-tu les saisir à leur limite, Et connaître les sentiers de leur habitation?

21 Tu le sais, car alors tu étais né, Et le nombre de tes jours est grand!

22 Es-tu parvenu jusqu’aux amas de neige? As-tu vu les dépôts de grêle,

23 Que je tiens en réserve pour les temps de détresse, Pour les jours de guerre et de bataille?

24 Par quel chemin la lumière se divise-t-elle, Et le vent d’orient se répand-il sur la terre?

25 Qui a ouvert un passage à la pluie, Et tracé la route de l’éclair et du tonnerre,

26 Pour que la pluie tombe sur une terre sans habitants, Sur un désert où il n’y a point d’hommes;

27 Pour qu’elle abreuve les lieux solitaires et arides, Et qu’elle fasse germer et sortir l’herbe?

Connais-tu les lois du ciel?

28 La pluie a-t-elle un père? Qui fait naître les gouttes de la rosée?

29 Du sein de qui sort la glace, Et qui enfante le frimas du ciel,

30 Pour que les eaux se cachent comme une pierre, Et que la surface de l’abîme soit enchaînée?

31 Noues-tu les liens des Pléiades, Ou détaches-tu les cordages de l’Orion?

32 Fais-tu paraître en leur temps les signes du zodiaque, Et conduis-tu la Grande Ourse avec ses petits?

33 Connais-tu les lois du ciel? Règles-tu son pouvoir sur la terre?

34 Élèves-tu la voix jusqu’aux nuées, Pour appeler à toi des torrents d’eaux?

35 Lances-tu les éclairs? Partent-ils? Te disent-ils: Nous voici?

36 Qui a mis la sagesse dans le cœur, Ou qui a donné l’intelligence à l’esprit?

37 Qui peut avec sagesse compter les nuages, Et verser les outres des cieux,

38 Pour que la poussière se mette à ruisseler, Et que les mottes de terre se collent ensemble?

(01:12:05) La grandeur de Dieu et son règne

Il y aurait beaucoup à dire sur ce chapitre où Dieu démontre sa grandeur dans son règne, son contrôle sur la création inanimée, c’est à dire les éléments. Son contrôle sur la pluie, les nuages, le tonnerre, la grêle, les étoiles. Il y a une carte des étoiles et toutes les générations peuvent contempler la constellation d’Orion (des groupes d’étoiles ont une position relative fixe entre elles), la grande ourse. C’est un assemblage d’étoiles qui garde cette forme là et qui ont la même position relative depuis des milliers d’années. Dieu demande à Job, comment cela arrive-t-il à garder cette forme? Qui les relie? Connais-tu toutes ces lois.

Es-tu arrivé là où je garde la neige ou la grêle. Chaque détail que nous vivons sur terre qui concerne les éléments comme la neige, la pluie, le vent… Bien-aimés c’est extraordinaire. Les gens vous diront qu’il n’y a pas deux flocons de neige semblables. Quand nous voyons toute l’étendue de neige que nous pouvons voir en France. Rien que d’y penser donne le vertige. C’est cela la réponse de Dieu à Job.

Dieu demande à Job s’il veut se mesurer à Lui. Qui par ses discours sans intelligence obscurcir mes desseins

(01:14:03)-Citation de Job chapitre 38:2

Qui est celui qui obscurcit mes desseins Par des discours sans intelligence?

Reconnaissons que nos discours sont sans intelligence, pour cela il n’y a qu’à regarder et faire la comparaison entre nous et les éléments et la création inanimée. Dieu commence par cela. Regarde à toi, , la création, les étoiles, la lune, la terre ainsi que les éléments comme la pluie, le vent. Si nous nous comparons à cela, nous ne sommes rien du tout. Nous avons vu comment un petit volcan d’Islande (le Eyjafjallajökull) a perturbé l’aviation mondiale. Ce n’était qu’un petit volcan. En Indonésie, le Krakatoa est entré en éruption le 27 Août 1883 cela a créé pendant deux ans une certaine obscurité sur la terre. Dieu dit à Job de se comparer à cela, et reconnais ta petitesse.

J’aime beaucoup l’un des crucifiés qui s’est comparé à Jésus. Au début l’un des deux parle: ce n’est pas normal, si tu es le Messie, le fils de Dieu, libère nous. Je te conteste. L’autre s’est comparé lui-même à Jésus. Quand on joue à l’arbitre, c’est trop facile. Citer les meilleurs joueurs et siffler. Mais quand toi-même tu es joueur, tu comprends que l’équipe adverse est sérieuse et forte. Il est trop facile de commenter et de jouer au journaliste. De jouer à l’arbitre et de parler de Dieu. Et Dieu demande à Job (verset 4) Où étais-tu quand j’ai créé toute la création? Arrête, Je suis Dieu!

Dieu continue.

.

Job chapitre 39

(01:16:17)- Lecture de Job chapitre 39

1 Chasses-tu la proie pour la lionne, Et apaises-tu la faim des lionceaux,

2 Quand ils sont couchés dans leur tanière, Quand ils sont en embuscade dans leur repaire?

3 Qui prépare au corbeau sa pâture, Quand ses petits crient vers Dieu, Quand ils sont errants et affamés?

4 Sais-tu quand les chèvres sauvages font leurs petits? Observes-tu les biches quand elles mettent bas?

5 Comptes-tu les mois pendant lesquels elles portent, Et connais-tu l’époque où elles enfantent?

6 Elles se courbent, laissent échapper leur progéniture, Et sont délivrées de leurs douleurs.

7 Leurs petits prennent de la vigueur et grandissent en plein air, Ils s’éloignent et ne reviennent plus auprès d’elles.

8 Qui met en liberté l’âne sauvage, Et l’affranchit de tout lien?

9 J’ai fait du désert son habitation, De la terre salée sa demeure.

10 Il se rit du tumulte des villes, Il n’entend pas les cris d’un maître.

11 Il parcourt les montagnes pour trouver sa pâture, Il est à la recherche de tout ce qui est vert.

Le buffle veut-il être à ton service?

12 Le buffle veut-il être à ton service? Passe-t-il la nuit vers ta crèche?

13 L’attaches-tu par une corde pour qu’il trace un sillon? Va-t-il après toi briser les mottes des vallées?

14 Te reposes-tu sur lui, parce que sa force est grande? Lui abandonnes-tu le soin de tes travaux?

15 Te fies-tu à lui pour la rentrée de ta récolte? Est-ce lui qui doit l’amasser dans ton aire?

16 L’aile de l’autruche se déploie joyeuse; On dirait l’aile, le plumage de la cigogne.

17 Mais l’autruche abandonne ses œufs à la terre, Et les fait chauffer sur la poussière;

18 Elle oublie que le pied peut les écraser, Qu’une bête des champs peut les fouler.

19 Elle est dure envers ses petits comme s’ils n’étaient point à elle; Elle ne s’inquiète pas de l’inutilité de son enfantement.

20 Car Dieu lui a refusé la sagesse, Il ne lui a pas donné l’intelligence en partage.

21 Quand elle se lève et prend sa course, Elle se rit du cheval et de son cavalier.

22 Est-ce toi qui donnes la vigueur au cheval, Et qui revêts son cou d’une crinière flottante?

23 Le fais-tu bondir comme la sauterelle? Son fier hennissement répand la terreur.

24 Il creuse le sol et se réjouit de sa force, Il s’élance au-devant des armes;

25 Il se rit de la crainte, il n’a pas peur, Il ne recule pas en face de l’épée.

26 Sur lui retentit le carquois, Brillent la lance et le javelot.

Est-ce par ton intelligence

27 Bouillonnant d’ardeur, il dévore la terre, Il ne peut se contenir au bruit de la trompette.

28 Quand la trompette sonne, il dit: En avant! Et de loin il flaire la bataille, La voix tonnante des chefs et les cris de guerre.

29 Est-ce par ton intelligence que l’épervier prend son vol, Et qu’il étend ses ailes vers le midi?

30 Est-ce par ton ordre que l’aigle s’élève, Et qu’il place son nid sur les hauteurs?

31 C’est dans les rochers qu’il habite, qu’il a sa demeure, Sur la cime des rochers, sur le sommet des monts.

32 De là il épie sa proie, Il plonge au loin les regards.

33 Ses petits boivent le sang; Et là où sont des cadavres, l’aigle se trouve.

Une question essentielle

34 L’Éternel, s’adressant à Job, dit:

35 Celui qui dispute contre le Tout Puissant est-il convaincu? Celui qui conteste avec Dieu a-t-il une réplique à faire?

Job admet son indignité

36 Job répondit à l’Éternel et dit:

37 Voici, je suis trop peu de chose; que te répliquerais-je? Je mets la main sur ma bouche.

38 J’ai parlé une fois, je ne répondrai plus; Deux fois, je n’ajouterai rien.

(01:21:08)- Bien-aimés que pouvons-nous dire devant tout cela? Il est vrai que nous avons des souffrances, une petite chaleur, et l’on se plaint,: “Ah oui, mais il fait trop chaud. Et il y a six mois, et l’on disait qu’il faisait trop froid! Il est vrai que nous murmurons mais quand on nous dit : “Regarde !” Que pouvions nous dire à celui qui a créé tout cela?

Calme-toi, et tais-toi! Je pense que c’est cela la base de la vraie conversion, lorsque nous nous comparons à ce que nous voyons de Dieu. C’est ce qui est écrit en Romains 1:18

(01:21:56) Citation de Romains 1:18-19

18 La colère de Dieu se révèle du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes qui retiennent injustement la vérité captive,

19 car ce qu’on peut connaître de Dieu est manifeste pour eux, Dieu le leur ayant fait connaître.

La colère de Dieu se manifeste sur tout homme qui cache injustement la vérité. Qui rend la vérité injustement captive. C’est à dire tout ce que nous pouvons savoir de Dieu est évident quand nous envisageons sa création. La grandeur de Dieu est tellement évidente mais que nous oublions que nos yeux sont fermés. Mais là, depuis le chapitre 38 et la préparation de notre ami Elihu sur les merveilles de Dieu. Dieu vient appuyer cela dans les chapitres 38 et 39, et Job est K.O. Il dit: “Que puis-je dire? Qui suis-je devant tout cela?

Inclinons-nous devant tant de grandeurs

Bien-aimés nous ne sommes pas en train de dire que nous sommes contents de tout. Mais lorsque nous observons toute la création qui nous entoure, l’homme normal doit se taire. Si nous ne nous taisons pas, il y a un problème en nous. Je répète que nous ne sommes pas parfaits et que nous n’ayons pas parfois des murmures. Toutefois, face à la création qui nous est présentée, nous ne pouvons rien dire. Nous gardons nos murmures dans nos cœurs en priant qu’ils disparaissent.

Car devant cela, nous n’avons rien à dire. Nous allons prier que le Seigneur nous ouvre les yeux et qu’Il nous aide à nous humilier devant Lui. Que nos yeux s’ouvrent pour que nous puissions admirer la magnificence de la terre. Quand nous voyons simplement les doigts ou les orteils d’un bébé, nous ne pouvons que reconnaitre combien c’est magnifique, et nous nous taisons. Que Dieu nous amène à cela, et demandons pardon à cause de nos murmures et prions., et que le Seigneur les efface.

(01:24:28)- Prière

Seigneur, il est vrai qu’il y a plein de murmures dans mon cœur, je te demande pardon pour cela Seigneur. Il y a telle et telle chose que je ne comprends pas encore. Mais qui suis-je devant tant de magnificence, devant tant de grandeur et de beauté, devant tant de gloire. Ô Seigneur, tes œuvres sont merveilleuses. Tes œuvres sont grandes. Cela nous fait taire, Seigneur. Purifie nos cœurs et que l’orgueil nous quitte Seigneur. Nous prions Seigneur que Tu nous ouvres les yeux chaque jour face à la création pour que notre adoration et notre louange fassent partir les doutes et les murmures. Ouvre-nous les yeux chaque jour.

(01:25:31) Chant

Ouvre mes yeux